Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Kader Bamba : "Si le Real Madrid veut mon petit frère, je lui dirai non"
So Foot28/11/2020 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Kader Bamba : "Si le Real Madrid veut mon petit frère, je lui dirai non"

Kader Bamba : "Si le Real Madrid veut mon petit frère, je lui dirai non"

À la suite du décès de Jeremy Witsen (17 ans, Manchester City), Kader Bamba s'était illustré sur son compte Instagram avec un long texte plein d'humanité. Un peu plus d'un an après avoir signé son premier contrat professionnel à 24 ans, et à l'heure de rendre visite à Marseille pour le compte de la 12e journée de Ligue 1 (17h), l'ailier nantais revient sur sa trajectoire sinueuse et les galères dans les centres de formation.

Qu'est ce qui t'a poussé à réagir au suicide de Jeremy Wisten ?
À son âge, j'ai été viré du centre de formation de Toulouse et j'ai voulu rappeler aux jeunes que ne pas être conservé ne veut pas dire que tout est terminé. Aujourd'hui, avec l'explosion de joueurs comme Mbappé ou Dembélé et des jeunes qui commencent à jouer en Ligue 1 dès dix-sept ans, ceux qui ne sont pas professionnels à cet âge se disent qu'ils ont définitivement échoué et qu'ils ne rebondiront plus jamais. En plus, aujourd'hui, les réseaux sociaux montent à la tête des jeunes. Par exemple, mon petit frère de douze ans connaît tous mes faits et gestes à la minute près, c'est impressionnant.

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer