Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jorge Sampaoli : "J'espionnais Marcelo Bielsa"
So Foot02/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Jorge Sampaoli : "J'espionnais Marcelo Bielsa"

Jorge Sampaoli : "J'espionnais Marcelo Bielsa"

Disciple de Marcelo Bielsa, Jorge Sampaoli, vainqueur de la première Copa América de l'histoire du Chili en 2015, n'a rien à envier à son modèle, que ce soit dans sa façon de vivre ou de penser le football.

Article paru dans le magazine SO FOOT #139 en septembre 2016.

La première fois que vous faites parler de vous, c'est en 1996, à cause d'un arbre. J'entraînais Alumni de Casilda, en division régionale. J'ai été expulsé du terrain parce que je sortais de la zone qui m'était assignée devant le banc. Il n'y avait pas de tribunes, du coup j'ai grimpé à un arbre d'où je donnais des consignes aux joueurs. L'arbitre ne pouvait rien dire car ce n'était pas une zone réglementée (Rires.) La photo a fait le tour des journaux de la région de Rosario, elle a lancé ma carrière!

Ça en dit long sur votre folie... Ça en dit pas mal sur la folie et la passion que j'ai pour mes équipes. Je suis constamment en train de faire des ajustements, de donner des consignes. Je me comporte plus comme un entraîneur de basket que de football. Je prends pleinement part au jeu, peut-être trop, mais je n'attends pas la mi-temps ou un temps mort pour donner des consignes.

C'est pour ça que vous ne tenez pas en place le long de la ligne de touche? Je suis hyperactif. Sur la touche, je suis incapable de rester en place et j'ai besoin de marcher, de faire des allers-retours pour réfléchir. Ça fait venir les idées plus facilement. Je ne peux pas penser en étant assis, j'ai des fourmis dans les jambes.

"Je suis hyperactif. Je ne peux pas penser en étant assis, j'ai des fourmis dans les jambes"Jorge Sampaoli
Vous avez déclaré que vous ne profitiez pas du football. Je souffre le football en ce moment, à cause de l'hystérie engendrée par le court terme, l'instabilité constante engendrée par les médias, la pression et l'impossibilité de construire des projets à long terme. Il faut être fou pour profiter avec toute cette pression. Avant, on donnait du temps pour construire un projet, ça n'est plus le cas. Regardez Arsène Wenger: qui aurait pu imaginer avec tout ce qu'il a construit pour Arsenal que les supporters allaient faire des banderoles pour exiger son départ? La folie engendrée par la Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer