Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

JO 2024 à Paris : oui, mais à quel prix ?
Partenaire14/02/2015 à 11:30
Temps de lecture: 2 min

La première étape de la candidature de Paris pour les JO d'été 2024 a été franchie avec la remise d'un rapport de faisabilité plutôt positif. La Ville Lumière sera-t-elle sélectionnée pour accueillir la flamme olympique ?

La première étape de la candidature de Paris pour les JO d'été 2024 a été franchie avec la remise d'un rapport de faisabilité plutôt positif. La Ville Lumière sera-t-elle sélectionnée pour accueillir la flamme olympique ?

La mairie de Paris est dans les starting-blocks. Après avoir vu ses candidatures échouer pour les Jeux Olympiques de 2008 et de 2012, la Ville Lumière se relance dans la course qui pourrait lui permettre de les organiser en 2024, soit cent ans après avoir accueilli cet évènement sportif incontournable pour la dernière fois. La première étape de la candidature a été franchie jeudi avec la remise d'un rapport de faisabilité. Ce dernier révèle que le gouvernement ne compte pas faire de folies mais qu'une éventuelle candidature parisienne serait "financièrement responsable". Un pari risqué pour la capitale, sacrée comme la deuxième ville la plus chère du monde.

Un budget "raisonnable" estimé à 4, 5 milliards d'euros

Selon Bernard Lapasset, le président du Comité français du sport international (CFSI), en charge de la rédaction du rapport, le coût d'une organisation des JO 2024 à Paris ne dépasserait pas les 4, 5 milliards d'euros. Un montant dérisoire par rapport à ceux des précédents Jeux Olympiques. Afin d' éviter toute polémique pour cette édition 2024, le budget a été pensé en vue de faire des économies, une idée bienvenue par les temps qui courent. Il serait ainsi divisé en deux fractions. La première en une partie optionnelle (budget Cojo, le comité d'organisation) de 3, 2 milliards d'euros à laquelle il faut retrancher 1, 8 milliards apportés par le CIO (Comité International Olympique), soit un reliquat de 1, 4 milliards d'euros . La partie restante serait alors destinés aux installations pérennes (piscines et villages olympiques) et aux travaux d'accessibilité aux transports. Pour alléger la facture, Paris mise sur ses sites sportifs déjà existants comme le Stade de France ou le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, ou des infrastructures en rénovation à l'image du stade Roland Garros.

Sur le papier, les chiffres semblent idéaux. Pourtant, ces dernières années ont prouvé qu'un gouffre se creusait à chaque fois entre le budget annoncé et l'addition finale, souvent très salée. À titre d'exemple, Athènes avait prévu un budget de 4, 6 milliards d'euros pour accueillir les JO de 2004. Au final, les chiffres officiels faisaient état de 11, 2 milliards dépensés une fois la compétition terminée. Même constat pour Londres, qui avait obtenu l'organisation des Jeux au détriment de Paris : le gouvernement britannique a dû s'acquitter d'une somme avoisinant les 14 milliards d'euros, faisant alors exploser son budget initial annoncé à 3 milliards.

Dans l'hypothèse où Paris serait sélectionnée pour accueillir cet évènement majeur, il ne reste plus qu'à espérer que le gouvernement tienne ses promesses !

Les Risques en Bourse

Fermer