Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

JO 2016 : un bon bilan pour les Français à Rio
Partenaire22/08/2016 à 17:30
Temps de lecture: 3 min

La victoire de la boxeuse Estelle Mossely dans la catégorie des poids légers fait partie des belles surprises de ces Jeux Olympiques 2016 côté français. Mais le plus fort, c'est que son compagnon Tony Yoka a lui aussi décroché l'or dans la catégorie des super-lourds !

La victoire de la boxeuse Estelle Mossely dans la catégorie des poids légers fait partie des belles surprises de ces Jeux Olympiques 2016 côté français. Mais le plus fort, c'est que son compagnon Tony Yoka a lui aussi décroché l'or dans la catégorie des super-lourds !

Après avoir réalisé son pire démarrage aux Jeux Olympiques depuis 36 ans, avec une médaille d'argent glanée lors des trois premiers journées de compétition, l'équipe de France a su relever la tête. La délégation tricolore est repartie de Rio avec 42 médailles, ce qui constitue son meilleur résultat d'après guerre. Entre joies et déceptions, exploits et coups du sort, on fait le bilan des performances des Bleus lors de ceux Jeux Olympiques 2016.

Les tops

La grande satisfaction de ces Jeux, c'est la belle moisson de médailles réalisée par les athlètes français. Avec 42 breloques remportées, dont 10 en or, 18 en argent et 14 en bronze, ils battent leur record d'après guerre. Ils font donc mieux qu'à Pékin, en 2008, où ils avaient ramené 41 médailles. Mais il ne s'agit pas de la meilleure édition pour les tricolores en termes de titres olympiques glanés. Ils avaient notamment gagné une médaille d'or de plus à Londres en 2012. Mais leur meilleur résultat en la matière reste les 15 titres remportés à Atlanta en 1996. Rappelez-vous, cette année-là, Marie-José Pérec remportait le doublé sur 200 et 400 mètres.

Pour cette édition 2016 des Jeux Olympiques, les Bleus nous ont réservé quelques bonnes surprises. En boxe, ils ont dépassé toutes les attentes placées en eux avec six médailles, dont deux en or grâce au couple Tony Yoka (super-lourds) et Estelle Mossely (poids légers). Il y a quatre ans, les boxeurs français étaient repartis bredouilles de Londres. Même chose en équitation (deux médailles d'or, une d'argent), en voile (un titre, deux médailles de bronze) et en escrime (une médaille d'or, une d'argent, une de bronze). En athlétisme, malgré l'échec de Renaud Lavillenie qui a perdu son titre à la perche, les Français ont récolté six médailles, du jamais vu depuis 1948. On regrette l'absence de titre, mais c'est déjà un exploit. Les judokas, Teddy Riner en tête, ont quant à eux confirmé les espoirs placés en eux avec deux titres, deux médailles d'argent et une médaille de bronze. Enfin, malgré la désillusion, on se doit d'ajouter à cette liste de satisfactions les deux médailles d'argent remportées en handball. Si l'on attendait l'or du côté des Experts, on se doit de souligner qu'il s'agit là de leur troisième médaille olympique consécutive après les titres de 2008 et 2012. Cela force le respect. Quant aux femmes, elles ont réussi l'exploit de ramener la toute première médaille de leur histoire dans la compétition.

Les flops

Après un Euro réussi il y a trois mois (neuf médailles), on attendait l'équipe de France de natation au tournant. Mais elle n'a pas décroché le moindre titre à Rio. Seuls Florent Manaudou sur 50m, et le relais 4x100m, ont permis aux Bleus de décrocher deux médailles d'argent. Mais ce sont surtout les dérapages extra-sportifs que l'on retiendra. . . En cyclisme, malgré de très bons résultats depuis deux ans, les tricolores n'ont ramené qu'un médaille de bronze sur piste avec la vitesse par équipes (Grégory Baugé, Michaël D'Almeida et François Pervis). On est loin de l'objectif initial d'au moins deux titres et six médailles annoncé par le président de la Fédération française David Lappartient avant les Jeux. . . En tennis, malgré le bon parcours de Gaël Monfils qui a échoué en quart de finale, les Bleus ont également déçu. La plus grosse désillusion vient de la paire formé de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert en double. Malgré son rang de numéro un mondiale, et ses victoires à l'US Open et Wimbledon cette saison, elle s'est faite éliminer dès son entrée en lice. . .

Les sports collectifs n'ont pas été à la fête non plus à Rio. Si l'on se faisait peu d'illusions en rugby à 7 et en football, on misait beaucoup sur le basket. Mais l'équipe de France masculine emmenée par Tony Parker, médaillée lors de la dernière Coupe du monde, a sombré face à l'Espagne en quart de finale (92-67). Le meneur de jeu des Bleus a profité de cette élimination pour prendre sa retraite internationale. Chez les femmes, on était dans l'inconnu en l'absence de la leader de l'équipe Céline Dumerc. Mais on a longtemps rêvé d'une médaille. Finalement, les Françaises se sont inclinées lors de la petite finale face à la Serbie. En volley, on croyait dur comme fer aux chances de médaille des hommes à Rio. Mais les champions d'Europe en titre, vainqueurs de la Ligue mondiale en 2015, se sont fait sortir dès le premier tour de la compétition. Rageant.

Et vous, que retiendrez-vous des ces JO 2016 ?

Les Risques en Bourse

Fermer