Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Jimmy Greaves, la mort du Chevalier blanc...
information fournie par So Foot20/09/2021 à 15:00
Temps de lecture: 1 min

Jimmy Greaves, la mort du Chevalier blanc...

Jimmy Greaves, la mort du Chevalier blanc...

On gardera pour toujours l'image du grand avant-centre au maillot immaculé de Tottenham et des Three Lions. Buteur d'exception au record toujours inégalé de 356 buts en Premier League, inscrits pour les Spurs mais aussi Chelsea et West Ham, le grand Jimmy Greaves s'est éteint dimanche à 81 ans. Retour sur la carrière en ombre et lumière de Gentleman Jimmy...

Soudain, John Lennon aperçoit Jimmy Greaves dans le public du London Palladium. John stoppe net le concert des Beatles, ce 14 janvier 1964, pour faire applaudir Jimmy, la star du Tottenham Hotspur ! À 24 ans, "Greavsie" est un buteur prolifique, meilleur buteur du championnat avec Chelsea en 1959 (33 buts) et en 1961 (43 buts) puis avec Tottenham en 1963 (37 buts). Chez les Spurs, il a gagné la FA Cup 1962 et planté un doublé lors de la finale de la Coupe des vainqueurs de coupes 1963 contre l'Atlético de Madrid (5-1). Le premier trophée européen du foot anglais. Jimmy gaze tout aussi bien chez les Three Lions avec déjà 30 buts en 34 sélections !


Le rendez-vous manqué de Wembley 66


Seul accroc à sa lumineuse carrière : son bref passage au Milan d'une demi-saison en 1961, vendu contre son gré par le président de Chelsea pour remplir les caisses des Blues. Malgré ce transfert prestigieux qui avait fait de Jimmy l'un des pionniers parmi les grands joueurs anglais partis à l'étranger, son échec raconte aussi sa lose légendaire. Rapatrié en décembre 1961 à Tottenham pour 99.999 livres sterling, histoire de ne pas lui mettre la pression en tant que premier joueur du football anglais à atteindre les 100.000 livres de transfert, il ne sera pas de cette équipe de l'AC Milan championne d'Italie 1962 puis vainqueur de la C1 l'année suivante. À coups de doublés et de hat-tricks en pagaille, Jimmy finit encore meilleur buteur de Division One (ancêtre de la Premier League) en 1964 (35 buts) et en 1965 (29 buts).



Au moment de la Coupe du monde 1966, à la maison, il est passé à 47 buts en 51 sélections ! Au printemps 66 l'avant-centre des Lilywhites, qui avait été de l'aventure au Mundial chilien de 1962 (quart de finale perdu face au Brésil), est au top de sa forme, motivé comme jamais. Le sélectionneur Alf Ramsay l'aligne donc pour les trois premiers matchs Lire la suite de l'article sur SoFoot.com