Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jim Carrey en 10 rôles inoubliables
Partenaire17/12/2014 à 17:30
Temps de lecture: 3 min

Avec 'Ace Ventura, Détective Chiens et Chats', réalisé par Tom Shadyac en 1994, Jim Carrey est propulsé au rang de superstar, et sa patte comique transparaît déjà.

Avec 'Ace Ventura, Détective Chiens et Chats', réalisé par Tom Shadyac en 1994, Jim Carrey est propulsé au rang de superstar, et sa patte comique transparaît déjà.

A l'occasion de la sortie en salles de "Dumb and Dumber De", la suite du buddy movie de légende, on a voulu retracer la carrière de James Eugene Carrey, dit Jim Carrey, à travers 10 rôles mythiques qu'il a incarnés au cinéma. Génie comique par excellence, c'est sans aucun doute dans le registre du rire qu'il est le meilleur, d'ailleurs on lui doit certaines des comédies les plus drôles made in USA.

Drôle, vif et même beau gosse, Jim Carrey a tout pour plaire. Il ne rechigne jamais à faire le show sur les plateaux, comme lorsqu'il s'était donné en spectacle au passage à l'an 2000 chez David Letterman. Il s'était retrouvé torse nu dans le froid glacial de New York, pour le plaisir des téléspectateurs ébahis par sa performance. C'est dire s'il donne de sa personne ! Plus récemment, il a revêtu le justaucorps et la perruque de la jeune danseuse du clip de "Chandelier", la chanson de Sia, pour l'émission de divertissement "Saturday Night Live". Autant vous dire que sa version caricaturale de la chorégraphie était absolument tordante !

L'homme aux mille visages

Il nous a fait hurler de rire dans d'innombrables rôles de composition, mais il a sa propre signature comique, celle qui nourrit ses personnages loufoques, à la voix puissante et aux mimiques exagérées. Plutôt discret quant à sa vie privée, ce boulimique de travail a enchaîné les cartons et les répliques devenues cultes, comme le désormais fameux "Splendide !"

On l'a aussi vu dans des rôles de méchants, parfois mémorables, tels que dans "Batman Forever" (1995) de Joel Schumacher où il joue l'Homme-mystère. Il réalise même la prouesse de personnifier l'angoisse de tous les enfants lorsqu'il endosse le costume du vilain Grinch, qui contraste avec son répertoire habituel, fait de gentils un rien délurés. En effet, les rôles qu'il a tenus dans des longs-métrages comme "The Mask" (de Chuck Russell, 1994) au côté de Cameron Diaz, ou "Ace Ventura, Détective Chiens et Chats" (de Tom Shadyac, 1994) ont laissé leur empreinte dans les mémoires. Il s'agit d'ailleurs, avec "Dumb and Dumber" de Peter Farrelly, de ses premiers succès en salles, ceux qui l'ont révélé au grand public.

Avide de nouveauté, il ne s'est jamais enfermé dans un rôle stéréotypé, malgré sa patte très identifiable. Il figure ainsi au casting du doux-amer "Eternal Sunshine of The Spotless Mind" de Michel Gondry, sorti en 2004. Il y interprète Joël, un homme qui réapprend à connaître Clémentine (Kate Winslet) pour mieux retomber amoureux d'elle, après une procédure qui leur a fait perdre la mémoire à tous les deux. Au cours de sa carrière, il a également pu compter sur le soutien de réalisateurs qui lui ont fait confiance à plusieurs reprises, et dès ses débuts, comme Tom Shadyac et les frères Farrelly. Le triomphe du premier "Dumb and Dumber", que l'on pourrait traduire par "Ducon et Ducon", en référence aux personnages principaux, Lloyd Christmas (Jim Carrey) et Harry Dunne (Jeff Daniels), a poussé les frères Farrelly à réaliser une suite. Ce nouveau long-métrage, intitulé "Dumb and Dumber De", volontairement orthographié "de" pour "deux" afin de signifier la stupidité des protagonistes, signe les retrouvailles du tandem de débiles profonds. Et après 20 ans d'absence, on ne peut pas dire qu'ils soient plus futés que dans le premier opus !

Ceux qui ont grandi avec ces films, dans les années 1990, savent à quel point ils ont fait de Jim Carrey un monument hollywoodien. En revanche, ne comptez pas sur lui pour faire un scandale ou provoquer des clashs à la télévision, c'est un vrai gentil.

Les Risques en Bourse

Fermer