Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jeu de main, jeu de Ligue 1
So Foot02/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Jeu de main, jeu de Ligue 1

Jeu de main, jeu de Ligue 1

Ce week-end de Ligue 1 était finalement un week-end comme un autre qui s'est terminé par un débat autour de l'arbitrage. Et plus précisément sur un débat sur les mains dans la surface à la suite de la rencontre entre Marseille et Lyon (1-1). Alors qu'il existe une solution qui pourrait mettre tout le monde d'accord : le retour du coup franc indirect.

C'est un débat sans fin comme le football sait si bien en proposer. Comme souvent, il concerne l'arbitrage. Et comme très souvent, la vidéo ne semble pas pouvoir le régler. Il n'y a rien à faire, les mains dans la surface sont un problème qui perdure et qui ne semble pas pouvoir être tranché. Il n'y a qu'à voir le dernier affrontement entre l'Olympique de Marseille et l'Olympique lyonnais (1-1) où un penalty a été sifflé en faveur des Phocéens sur une main de Lucas Paquetá consécutive à un boulet de canon de Pape Gueye, alors que les Rhodaniens, eux, n'ont pas eu cette chance sur un coude de Y?to Nagatomo quelques minutes plus tard. Et si les Lyonnais se sont offusqués de ces deux situations, il est difficile de leur donner tort. Mais il est aussi très difficile de leur donner raison tant cette règle des mains dans la surface est totalement incompréhensible.

Rudi Garcia : "Je pensais qu'il y avait une règle"


Quelques minutes après la rencontre, Rudi Garcia s'est montré agacé en conférence de presse au sujet de la main sifflée contre Lucas Paquetá : "A priori, je pensais qu'il y avait une règle... C'est-à-dire que si la main touche d'abord le corps, ce n'est pas penalty." L'entraîneur lyonnais fait ici référence aux modifications de la loi 12 apportées en mars 2019 par l'IFAB (International Football Association Board) qui précise effectivement qu'"il n'y a pas faute si le ballon touche le bras ou la main d'un joueur directement depuis sa tête, son tronc ou sa jambe". Ce qui est le cas sur l'action de Lucas Paquetá. Sauf que cette même loi précise aussi qu'"il y a faute si un joueur touche le ballon du bras ou de la main lorsque la position du bras ou de la main a artificiellement augmenté la surface couverte par son corps". Ce qui est aussi le cas sur l'action du Brésilien. Mais aussi sur celle de Y?to Nagatomo.

Paquetá, la faute et le goût

L'IFAB a beau essayer de modifier le Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer