Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jérémy Manzorro : "Le Kazakhstan peut être difficile à jouer"
So Foot28/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Jérémy Manzorro : "Le Kazakhstan peut être difficile à jouer"

Jérémy Manzorro : "Le Kazakhstan peut être difficile à jouer"

Arrivé au Kazakhstan en 2019, Jérémy Manzorro est l'un des seuls joueurs français à évoluer en Première ligue kazakhe, après avoir joué en Bulgarie, à Chypre, en Iran et en Lituanie. Le milieu de terrain décrypte le jeu de la sélection kazakhstanaise, uniquement composée de joueurs évoluant au pays, et glisse quelques passes décisives aux hommes de Didier Deschamps.

Salut Jérémy ! Cela fait trois ans que tu es au Kazakhstan, tu nous avait déjà accordé un entretien en décembre 2019. Comment ça se passe aujourd'hui ?
Tout se passe bien ici pour moi. L'adaptation a été facile. J'ai l'habitude d'évoluer à l'étranger donc il n'y a pas beaucoup de changements par rapport aux autres pays où j'ai pu jouer.

Tu as rejoint en août dernier le Tobol Kostanaï, vice-champion du Kazakhstan en 2020. C'est une belle opportunité pour toi.
Bien sûr ! J'ai eu quelques problèmes avec mon ancien club (le Chakhtior Karagandy, NDLR) donc je n'ai pas hésité à partir. J'ai de la chance de faire partie de ce club et de cette équipe. Pour moi, Tobol fait partie du top 3 du championnat.

"Les gens sont contents de recevoir les champions du monde pour la première fois de leur histoire."

Plusieurs de tes coéquipiers vont affronter les Bleus ce dimanche (Mokin, Marotckin, Taghybergen). As-tu parlé de ce match avec eux ?
Non, pas spécialement. Ils m'ont posé deux-trois questions pour savoir qui allait venir jouer ici, surtout les stars de l'équipe de France comme Kylian Mbappé ou Antoine Griezmann. Tous les Kazakhstanais sont impatients de jouer ce match, que ce soit dans le club ou même au pays. Les gens sont contents de recevoir les champions du monde pour la première fois de leur histoire. Le sujet est beaucoup évoqué sur les réseaux sociaux.



Quelles sont les qualités des joueurs kazakhstanais ?
Il y a beaucoup de bons joueurs au pays. Les milieux de terrain sont assez techniques, avec une bonne qualité de passes. Les défenseurs sont très costauds, avec un bon jeu de tête. Il n'y a pas de joueurs stars comme de nombreuses nations peuvent avoir. Chaque joueur Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer