Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Je t'aime comme un but à l'extérieur qui compte double
So Foot16/04/2021 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Je t'aime comme un but à l'extérieur qui compte double

Je t'aime comme un but à l'extérieur qui compte double

Alors que le huis clos généralisé a presque fait disparaître l'avantage de jouer à la maison, l'Europe du foot penche de plus en plus vers une suppression du fameux "but compte double" à l'extérieur. Il serait temps d'arrêter de déconner, et de sauver ce qui reste à sauver dans notre patrimoine foot.

Les anti-romantiques du football ne laisseront pas un mètre de terrain à leurs ennemis. Ils ont déjà pris le foot sans vidéo, tuent à petit feu les joueurs ne rentrant pas dans le moule et s'apprêtent à désosser la Ligue des champions que l'on aime en planchant en même temps sur une Superligue qui n'a de super que le nom. Et voilà qu'ils s'attaquent maintenant à l'un des piliers des soirées de milieu de semaine, la règle du but à l'extérieur. Oui, le règlement particulier des buts inscrits en prolongation donne plus mal à la tête qu'autre chose et mériterait un petit coup de polish. Mais faire totalement sauter ce concept ancestral (la Coupe des villes de foire y avait déjà droit) serait une aberration.



La prolongation, parlons-en. Ce moment de tension ultime entre deux formations se tirant dans les pattes doit rester un moment rare sur la scène européenne, d'autant que 180 minutes de combat en C1 ou C3 offrent déjà une bonne dose d'adrénaline. Ceux qui souhaitent des matchs à rallonge comme s'il en pleuvait peuvent se concentrer sur la coupe d'Italie et la Copa del Rey, ou bien attendre patiemment les beaux jours des tournois internationaux (Euro, CAN, Copa América, Mondial, Gold Cup). Plus de prolongations, ce sera aussi plus de moments de solitude. Comme celui connu en mars par Sérgio Conceição, lequel avait eu droit à une conférence de presse express car tout le monde était déjà parti roupiller après un combat de 120 minutes. Hormis en finale, les plus grands moments Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer