Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Jamal Musiala, symbole des ressources du Bayern
So Foot23/02/2021 à 23:30
Temps de lecture: 2 min

Jamal Musiala, symbole des ressources du Bayern

Jamal Musiala, symbole des ressources du Bayern

Diagnostiqué grippé, le Bayern semblait plus prenable que jamais pour la Lazio. Mais cette machine rodée à toute épreuve a démontré qu'elle pouvait compter sur des pièces de rechange toutes neuves et super fonctionnelles. Et au Stadio Olimpico, c'est le jeune Jamal Musiala (17 ans) qui a symbolisé ce caractère inoxydable.

Quelle image retenir de cette démonstration du Bayern à Rome ? Les esthètes retiendront les gracieux grigris de Niklas Süle, ce catcheur en ballerines placé exceptionnellement arrière droit. Les comptables, épiciers et autres apothicaires noteront le 72e but en Ligue des champions de Robert Lewandowski, permettant au Polonais de déloger Raúl du podium des meilleurs buteurs de la compétition. Les poseurs de fenêtres déploreront les courants d'air pris par les défenseurs laziali Patric, Acerbi et Musacchio. Mais tous les autres préféreront se souvenir de la prestation d'un gamin, Jamal Musiala, parachuté titulaire d'un huitième de finale pour compenser les forfaits d'une petite moitié des habitués et mener le jeu d'un Bayern supposément fragilisé.

Le Bayern roule sur la Lazio

Il ne fallait pas se fier à cette attitude de collégien au moment de l'hymne de la Ligue des champions, car 24 minutes plus tard, c'est bien le numéro 42 des Roten qui conclut froidement une action bien amenée par Alphonso Davies et Leon Goretzka. Pepe Reina n'a jamais aussi bien porté son diminutif : du haut de ses 178 matchs européens, l'Espagnol vient de se faire fusiller par un joueur de 20 ans son cadet qui dispute lui son deuxième match en C1. Le choc des générations, le vrai.

Jamal game


Dans trois jours, Jamal Musiala aura toute la liberté de naviguer sur des sites réservés aux adultes. Pourtant ce mardi, à 17 ans et 363 jours, il ne s'est pas privé de participer à l'orgie bavaroise en terre romaine (1-4). Et avec ce but, il devient le plus jeune buteur du Bayern en Ligue des champions (détrônant Samuel Kuffour, 18 ans et 60 jours en 1994), le plus jeune buteur anglais en C1 et le second plus jeune buteur en phases finales de la compétition. Et encore, si ce n'étaient que les premiers records de précocité du bonhomme... À la lecture de ces chiffres, on pourrait Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer