Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Gary McAllister : la revanche d'un chauve
So Foot16/05/2021 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Gary McAllister : la revanche d'un chauve

Gary McAllister : la revanche d'un chauve

Il y a vingt ans jour pour jour, Liverpool remportait la Coupe UEFA en battant Alavés dans une finale passionnante. Une victoire 5-4 qui permettait aux hommes de Gérard Houllier de réaliser le triplé FA Cup, League Cup et C3 au terme d'une saison dont le succès rime souvent avec les buts de Michael Owen ou l'explosion de Steven Gerrard. Mais si le vrai héro de ce Liverpool version 2000-2001 s'appelait finalement Gary McAllister ?

L'image est encore intacte dans l'esprit de tous les fans de Liverpool. Et dans l'esprit des supporters d'Alavés aussi. Alors qu'il reste quatre minutes à jouer à Dortmund dans la prolongation de la finale de la Coupe de l'UEFA 2000-2001, l'arrière gauche espagnol Delfi Geli dévie le cuir dans ses propres cages. But en or, Liverpool remporte sa troisième C3. Le mec qui a eu la mauvaise idée de placer un ballon brossé sur la tête du défenseur basque, c'est Gary McAllister. Agé de 35 balais, en paraissant 45, l'Écossais donne au peuple rouge son troisième trophée en quatre mois et s'offre à lui-même sa plus grande performance personnelle, au crépuscule de sa carrière.

Vidéo

Tout n'était pourtant pas gagné d'avance pour Gary Mac. Après des débuts à Motherwell, où il remporte le championnat d'Écosse, il passe cinq saisons à Leicester avant de signer à Leeds, au nez et à la barbe de Kenny Dalglish, qui voulait le choper à Liverpool. Son passage à Elland Road lui permet d'ajouter la Premier League à un palmarès déjà prometteur pour un gars de 22 ans. Mais à part une Charity Shield glanée quelques mois plus tard, le médian fait la grève des titres, et son transfert à Coventry en 1996 n'arrange rien à cette carence. Son arrivée à Liverpool questionne alors autant qu'elle surprend. Quid de ce type dont les plus belles années sont clairement passées ? En bord de Mersey, Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer