Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Damiens, de l'humour belge à la "Jacques Vabre"
Webedia29/11/2013 à 08:30
Temps de lecture: 1 min

François Damiens, de l'humour belge à la "Jacques Vabre" (Crédits photo : Adobe Stock)

François Damiens, de l'humour belge à la "Jacques Vabre" (Crédits photo : Adobe Stock)

Si vous êtes un adepte des caméras cachées absurdes, vous le connaissez peut-être sous le pseudonyme de François l'Embrouille. Si ce n'est pas le cas, vous l'avez sans doute déjà vu dans des films comme "OSS 117", "L'Arnacoeur" ou "La Délicatesse". Le boute-en-train François Damiens a surpris son monde, l'été dernier, en acceptant la proposition un peu folle de Tanguy de Lamotte : embarquer à ses côtés sur l'exigeante Transat Jacques Vabre, le tout avec une expérience du nautisme proche de zéro.

Une double satisfaction pour un improbable duo

Partis le 7 novembre du port du Havre et arrivés le jeudi 28 à Itajaí au Brésil, le comédien belge et le skipper français (dixième du dernier Vendée Globe), soit quatre jours après les vainqueurs Jean Le Cam et Vincent Riou, le duo n'a pas accompli d'exploit. Mais il aura réussi à classer son bateau à la huitième place (sur 10) en IMOCA, ces monocoques longs de 18,28m, et surtout à terminer la course, là où François Gabart et Michel Desjoyeaux ont été contraints à l'abandon après avoir démâté. La victoire n'était de toute façon pas l'objectif de François Damiens et Tanguy de Lamotte. Si le navigateur a fait appel au célèbre humoriste, c'est pour attirer l'attention (et pour la bonne cause). Il a été sponsorisé par Initiatives Coeur, fondation qui vise à récolter des fonds pour l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque afin d'opérer en urgence des enfants atteints de malformation. Via Facebook, où il suffisait d'un clic sur la page d'Initiatives Coeur pour reverser un euro à Mécénat Chirurgie Cardiaque, les fonds récoltés devraient permettre d'opérer cinq enfants. François Damiens n'y est sans doute pas pour rien.

Les Risques en Bourse

Fermer