Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Football: Mediapro annonce un processus de conciliation avec la LFP, n'entend pas se retirer
Reuters21/10/2020 à 12:03
Temps de lecture: 2 min

FOOTBALL: MEDIAPRO ANNONCE UN PROCESSUS DE CONCILIATION AVEC LA LFP, N'ENTEND PAS SE RETIRER

FOOTBALL: MEDIAPRO ANNONCE UN PROCESSUS DE CONCILIATION AVEC LA LFP, N'ENTEND PAS SE RETIRER

PARIS (Reuters) - Le fondateur de Mediapro, Jaume Roures, a annoncé mercredi un processus de conciliation avec la Ligue de football professionnel (LFP) qui restera "confidentiel" mais a ajouté que son groupe entendait rester le diffuseur principal du football français, ce qu'il est devenu cette saison.

Mediapro n'a pas versé à la LFP une échéance de 172 millions d'euros qui était due le 5 octobre dernier et a demandé un délai de paiement. Le groupe espagnol, détenu majoritairement par le fonds chinois Orient Hontai, a remporté en avril 2018 le dernier appel d'offres des droits TV qui l'engage, à compter de la saison 2020-2021 en cours et pour quatre ans, à verser 780 millions d'euros en échange de la diffusion exclusive de 80% des matches de la Ligue 1 et 34 millions d'euros pour la Ligue 2.

Le processus de conciliation devrait durer plusieurs semaines, a précisé Jaume Roures, ajoutant que le processus ne concernait que la saison en cours.

Lors d'une conférence de presse, il a estimé ne pas avoir "surpayé" les droits du championnat de France, réaffirmant que les difficultés financières de son groupe s'expliquaient par les conséquences de la pandémie de coronavirus.

"Nous maintenons le projet. On savait qu'on ne serait pas rentable la première année, c'est un projet sur quatre ans", a-t-il dit.

"Depuis le mois de juin, on a mis certaines questions (sur la table) à cause du Covid", a-t-il ajouté. "On ne peut pas croire que les choses puissent continuer comme avant, tout doit être en train de changer."

Dans une interview accordée le 8 octobre au quotidien sportif L'Equipe, Jaume Roures, le président de Mediapro, avait plongé le football professionnel français dans l'effroi en disant vouloir "rediscuter le contrat de cette saison" du fait de l'impact de la crise sanitaire et de la progression "tiède" des abonnés à Téléfoot.

Cette chaîne nouvellement créée par Mediapro pour diffuser les matches compte désormais 600.000 abonnés sur un objectif de 3,5 millions, a précisé Jaume Roures mercredi.

Le défaut de paiement de Mediapro a eu l'effet d'un coup de tonnerre sur le football français, les clubs ayant déjà intégré la flambée des droits TV dans leurs budgets.

Dans l'immédiat, la LFP a contracté un prêt bancaire pour se substituer à la défaillance temporaire de Mediapro.

Canal+, diffuseur historique du football français qui ne retransmet désormais plus que deux matches par journée de championnat et a notamment perdu l'affiche du dimanche soir, suit de près la situation.

Arnaud de Puyfontaine, le président du directoire de Vivendi, maison-mère de la chaîne cryptée, qui présentait mardi ses résultats financiers, a déclaré qu'il n'était pas surpris par les difficultés du nouvel entrant sur ce marché très concurrentiel.

(Mathieu Rosemain; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Les Risques en Bourse

Fermer