Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ferran Torres, le nouveau joujou de Pep Guardiola
So Foot21/11/2020 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Ferran Torres, le nouveau joujou de Pep Guardiola

Ferran Torres, le nouveau joujou de Pep Guardiola

Prié de quitter un Valence en manque de liquidités l'été dernier, Ferran Torres a fait le choix de l'audace en rejoignant l'effectif déjà blindé de Manchester City. Vice de précipitation ? Pas si sûr, car depuis le début de la saison, le joueur de 20 ans s'éclate sous les ordres de Pep Guardiola, qui trouve en lui un nouveau diamant à polir. Et pour dire la vérité, depuis qu'il a inscrit un triplé (!) contre l'Allemagne mardi avec la sélection espagnole, plus personne ne doute de sa capacité à s'imposer dès maintenant à City.

"Valence m'a proposé à tous les clubs espagnols, et douze m'ont appelé." Désireux de prolonger l'aventure avec son club formateur, c'est sur cette jolie note pleine de bienveillance que Ferran Torres a appris qu'il devrait faire ses bagages plus tôt que prévu. Comme la plupart des meubles avec un peu de valeur (Dani Parejo et Rodrigo entre autres), l'enfant de Valence a subi les affres d'une direction en manque de liquidités. Coup dur pour celui qui ambitionnait une seule vie sous le maillot de Valence. Puisqu'il faut s'en aller, autant le faire avec panache : "L'été dernier, le club m'a littéralement dit que j'étais le cinquième ailier de l'effectif, que des renforts allaient arriver et que des coéquipiers évoluant à d'autres postes étaient devant moi." Après un dernier pied de nez à l'intention de Peter Lim, le propriétaire singapourien du club blanquinegro, voilà le rêveur qui pose ses valises à Manchester City, convaincu par la bonne parole de Pep Guardiola. Mais avec la concurrence de Bernardo Silva et Riyad Mahrez, tout porte à croire que le petit Ferran, 20 ans et une petite saison complète chez les pros au compteur, va seulement découvrir les platitudes du banc citizen.

Le maréchal Ferran


Pourtant, son profil de dribbleur un brin soliste et capable de fulgurances replonge Guardiola en 2016, lorsqu'il découvrait à son arrivée en Angleterre la patte droite d'un marmot débarqué de Liverpool un an plus tôt. Car oui, Ferran Torres s'est d'ores et déjà attiré les faveurs de son coach et semble débarquer à Manchester avec le même statut et au même stade de maturation que Raheem Sterling. Pour que le forgeron Guardiola en retire le même marbre ? Généralement utilisé sur l'aile droite, il a d'abord vu sa polyvalence et son mental être testés par Guardiola, qui a placé son nouveau poulain en faux neuf contre Marseille le 27 octobre dernier. Une première réussie Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer