Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Fabregas, Côme as you are
information fournie par So Foot08/08/2022 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Fabregas, Côme as you are

Fabregas, Côme as you are

Cesc Fabregas est un homme de goût. Après avoir vécu à Londres, Barcelone et Monaco, l'Espagnol a déménagé au bord du lac de Côme pour y terminer sa carrière de joueur. Mais aussi commencer celle d'entraîneur, dans un club dont il va devenir actionnaire.

Disons-le, la région de Côme n'est pas franchement connue pour ses exploits footballistiques. Et lorsque l'on a appris que Cesc Fabregas allait y poser ses valises, on pensait plus à des vacances au bord du lac qu'à des ambitions sportives. Et pourtant, le double vainqueur de l'Euro et champion du monde 2010 n'est pas venu faire du tourisme dans ce lieu de villégiature privilégié. "Je viens pour jouer au football, pour donner le meilleur de moi même, pour gagner des matchs , a précisé l'ex-Monégasque. Ça a toujours été le cas, et ça le sera tant que je n'aurai pas raccroché mes crampons. Ce moment n'est pas encore venu, j'ai de belles choses à faire, je viens avec beaucoup d'ambitions pour mettre ce club à sa place en Serie A." Tout un programme.

Encore des choses à prouver


Ambitieux, le discours de l'Espagnol est en vérité un peu flatteur. Centenaire, le Côme 1907 n'est un club historique que par son âge, de l'autre côté des Alpes. Dire qu'il a sa place en Serie A paraît un peu exagéré au regard de ses 13 saisons passées dans l'élite italienne, la dernière remontant à l'exercice 2002-2003. Encore plus lorsqu'on jette un œil aux écuries voisines que sont l'Inter, l'AC Milan, l'Atalanta ou même le promu berlusconien de l'AC Monza. La ville a certes donné naissance aux champions du monde Gabriele Oriali (1982) et Gianluca Zambrotta (2006), ou encore à Patrick Cutrone, mais elle est plus tournée vers les activités nautiques et montagneuses que vers la gonfle. Alors, qu'est-ce qui a bien pu y attirer Fabregas, ses 830 matchs professionnels et sa collection de trophées ?

Tout commence en mai dernier, lorsque l'Espagnol annonce dans les colonnes de So Foot la fin de son aventure monégasque : "Ma tête a besoin d'un nouveau départ ailleurs. C'est la pire année non seulement de ma carrière, mais aussi de ma vie, car lorsque je ne suis pas heureux dans le football, je ne suis pas heureux dans ma vie. J'ai beaucoup souffert cette année, et ça a été dur mentalement. Il faut juste rester fort." Le cerveau espagnol est alors approché par plusieurs de ses anciens entraîneurs, qui le voient bien intégrer un staff. Un objectif que Fabregas ne cache pas, mais il est trop tôt : "Mais cette année a été si mauvaise Lire la suite de l'article sur SoFoot.com