Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fabien Bonnel : "Depuis 2013, on célèbre tous les ans le "Sakho Day""
So Foot23/03/2021 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Fabien Bonnel : "Depuis 2013, on célèbre tous les ans le "Sakho Day""

Fabien Bonnel : "Depuis 2013, on célèbre tous les ans le "Sakho Day""

Pour les Irrésistibles Français, le mois de mars rime normalement avec rentrée des classes après un long hiver sans équipe de France. Mais pas cette année. Comme tout le monde, les ultras des Bleus vont assister au retour de la bande à DD depuis leur canapé. Un canapé où ils passeront peut-être aussi l'Euro. Capo du groupe, Fabien Bonnel fait le point avant un France-Ukraine qui rappelle forcément des souvenirs.

Comment ça va en ce mois de mars qui, normalement, est spécial pour les Irrésistibles Français ?
Ce n'est pas la grande joie, mais on s'y attendait. C'est difficile de voir les joueurs arriver à Clairefontaine en se disant que cette trêve se passera sans nous. L'espoir qu'on a, c'est peut-être un retour du public pour les matchs de mai. En attendant, on espère vivre une bonne semaine internationale de notre côté, devant la télé. On n'a pas beaucoup de choses pour égayer nos vies depuis un an, mais on a les Bleus. J'espère que tous ceux qui aiment le football et l'équipe de France pourront s'évader cette semaine.

"J'ai été très marqué par le faux espoir vendu par Roxana Maracineanu fin février, qui espérait un retour du public d'ici 3-4 semaines. Ce genre de fausse promesse... J'ai eu le sentiment qu'on se foutait de moi."

C'est quoi le sentiment qui domine finalement ?
C'est la résignation, parce qu'on n'est pas bête : on voit ce qu'il se passe dans le pays, on a participé à l'élan de solidarité envers le personnel hospitalier qui vit une période compliquée. On sait que le foot est secondaire. Ma femme est infirmière, pas en réanimation, mais on a des échos de certains services où c'est tendu. On n'a pas envie que les hôpitaux soient sous l'eau avec des soignants épuisés. Après, à titre perso, je ressens aussi de la frustration. Parce que bien qu'on travaille avec les instances, j'ai été très marqué par le faux espoir vendu par Roxana Maracineanu fin février, qui parlait d'un retour du public d'ici 3-4 semaines, ce qui collait avec France-Ukraine, alors que le contexte sanitaire ne le permet pas du tout. Ce genre de fausse promesse... J'ai eu le sentiment qu'on se foutait de moi.

Le dernier match des Bleus avec du public, c'était contre le Portugal devant 1000 personnes en novembre dernier. Comment comblez-vous le vide ?
On a prouvé qu'on Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer