Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Euro 2016 : focus sur les premiers adversaires des Bleus
Partenaire24/05/2016 à 14:30
Temps de lecture: 3 min

Didier Deschamps et les Bleus ont eu de la chance lors du tirage au sort des phases de poule de l'Euro 2016, en héritant de l'Albanie, de la Suisse et de la Roumanie. Mais si la qualification pour les huitièmes semble largement à la portée des Bleus, décrocher la première place du groupe A ne devrait pas être une partie de plaisir...

Didier Deschamps et les Bleus ont eu de la chance lors du tirage au sort des phases de poule de l'Euro 2016, en héritant de l'Albanie, de la Suisse et de la Roumanie. Mais si la qualification pour les huitièmes semble largement à la portée des Bleus, décrocher la première place du groupe A ne devrait pas être une partie de plaisir...

Ces dernières semaines, on a beaucoup parlé de la liste des 23 joueurs français sélectionnés par Didier Deschamps pour disputer l'Euro 2016 organisé dans l'Hexagone. On sait désormais que les Bleus devront faire sans leur meilleur buteur, Karim Benzema, sans Mathieu Valbuena, et probablement sans Hatem Ben Arfa, pourtant impérial cette saison avec l'OGC Nice. Mais à un peu plus de deux semaines du coup d'envoi de la compétition, il est grand temps de s'intéresser aux trois premiers adversaires des Bleus.

En phase de poules, l'équipe de France va rencontrer la Roumanie pour le match d'ouverture du tournoi (le 10 juin), avant d'affronter l'Albanie (le 15 juin) puis la Suisse (le 19 juin). Pour s'éviter de tomber sur un poids lourd en huitièmes de finale, les Bleus doivent terminer à la première place du groupe A. Une mission plus compliquée qu'elle n'en a l'air. . .

La Roumanie, un adversaire solide et accrocheur

Le match d'ouverture du tournoi, prévu le 10 juin au Stade de France, ne sera pas une partie de plaisir pour les Bleus. Certes, la Roumanie ne compte aucune star dans ses rangs, mais elle peut se targuer d'avoir la meilleure défense des éliminatoires de l'Euro 2016, avec seulement deux buts encaissés en dix matchs. Sa force, c'est le collectif, et c'est ce qui a permis aux Tricolorii de rester invaincus depuis le mois de mars 2014.

Le sélectionneur roumain Anghel Iord?nescu ne dévoilera sa liste des 23 que le 31 mai prochain, mais on sait déjà que cette équipe aura les moyens de poser des problèmes aux Bleus. La clé de ce match résidera probablement dans l'efficacité offensive, car s'ils se montrent intraitables derrière, les Roumains ont beaucoup plus de mal en attaque. Les Français, eux, devront trouver la faille dans cette défense en béton armé pour ne pas décevoir.

L'Albanie, un petit poucet surprenant

La qualification pour l'Euro 2016 représente déjà un exploit pour l'équipe d'Albanie, qui n'a encore jamais disputé cette compétition. C'est donc en néophyte que la sélection menée par son capitaine Lorik Cana se présentera face aux Bleus le 15 juin à Marseille.

La tâche s'annonce dure pour l'Albanie, même si elle est capable d'exploits retentissants. Pour rappel, elle a gagné 1-0 contre le Portugal de Cristiano Ronaldo lors du premier match des phases de poules. Elle a également tenu en échec l'équipe de France à deux reprises ces deux dernières années, avec une victoire en juin 2015 (1-0) et un match nul en novembre 2014 (1-1). Les Bleus devront donc se méfier de cette équipe albanaise pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

La Suisse, une équipe pleine d'incertitudes

Quatorzième au classement Fifa, soit sept places devant la France, la Suisse apparaît comme l'adversaire le plus coriace des Bleus au sein du groupe A. Mais la Nati ne reste pas sur une dynamique positive, avec deux défaites en matchs amicaux en mars, contre l'Eire (1-0) et la Bosnie-Herzégovine (2-0).

L'une des interrogations principales du côté de la formation de Vladimir Petkovic réside dans la forme de la star de l'équipe, Xherdan Shaqiri. À la fois meneur de jeu et finisseur (17 buts en 51 sélections), il porte son équipe sur les épaules malgré ses 24 ans. On en saura plus sur son niveau réel, et sur celui de la sélection helvète, après les matchs amicaux contre la Belgique (le 28 mai) et la Moldavie (le 3 juin). Quant à la liste des 23 Suisses sélectionnés pour l'Euro 2016, elle sera dévoilée le 29 mai.

Pour venir à bout de ces trois équipes, l'équipe de France pourra compter sur sa star Antoine Griezmann, ainsi que sur la nouvelle pépite des Bleus, N'Golo Kanté. Ce dernier vient de gagner le championnat d'Angleterre avec Leicester, et figure dans l'équipe type de la saison en Premier League. Ces deux-là ne seront pas de trop pour permettre aux tricolores de décrocher la première place du groupe A. . .

Les Risques en Bourse

Fermer