Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Euro 2016 : Benzema écarté des Bleus, et alors ?
Partenaire14/04/2016 à 17:30
Temps de lecture: 4 min

La Fédération Française de Football a définitivement écarté Karim Benzema de l'équipe de France par une décision rendue publique hier. S'il risque de manquer aux Bleus sur le plan sportif, les arguments en sa défaveur ont finalement pris le dessus.

La Fédération Française de Football a définitivement écarté Karim Benzema de l'équipe de France par une décision rendue publique hier. S'il risque de manquer aux Bleus sur le plan sportif, les arguments en sa défaveur ont finalement pris le dessus.

Absent de l'équipe de France depuis décembre dernier, en raison de son implication dans l'affaire de chantage à la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema a été définitivement écarté des Bleus hier. Le président de la Fédération Française de Football (FFF) Noël Le Graët et Didier Deschamps assument leur décision commune au nom de l'harmonie du groupe, à deux mois du coup d'envoi de la compétition.

Malgré son excellente saison avec le Real Madrid, où il tient la dragée haute à son coéquipier Cristiano Ronaldo, Karim Benzema ne fera pas partie de la liste des 23 joueurs sélectionnés pour participer à l'Euro 2016 organisé en France. On peut donc d'ores et déjà le retirer de la sélection que nous vous avions concocté la semaine dernière. Mais au fait, l'absence de Karim Benzema risque-t-elle de nuire à la compétitivité de l'équipe de France à l'Euro ? Pas si sûr. . . Les arguments contre son retour en Bleu sont nombreux.

Un potentiel offensif impressionnant, même sans lui

Tous les observateurs s'acccordent à dire que le footballeur formé à Lyon figure actuellement parmi les meilleurs avants-centres du monde, avec Luis Suarez et Robert Lewandowski. Mais pour pallier l'absence de Karim Benzema à la pointe de l'attaque tricolore, Didier Deschamps a l'embarras du choix.

Son remplaçant naturel se nomme Olivier Giroud, actuel meilleur buteur en équipe de France derrière le joueur du Real Madrid (14 buts) et attaquant le plus expérimenté du groupe (47 sélections). Et même s'il ne respire pas la sérénité en cette fin de saison avec Arsenal, il a marqué lors de ses deux dernières titularisations en Bleu. Mais le sélectionneur français pourrait lui préférer Antoine Griezmann en pointe, même si le joueur de l'Atlético Madrid évolue habituellement sur les côtés de l'attaque en sélection. Sa magnifique performance hier, avec un doublé fatal au Barça dans le quart de finale retour de la Ligue des champions, pourrait faire réfléchir Didier Deschamps. Il ne faut pas oublier non plus André-Pierre Gignac, qui évolue à l'autre bout du monde dans le championnat mexicain. Lui aussi a su se montrer décisif dans les derniers matchs amicaux des Bleus.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas pour l'attaque des Bleus que l'on se fait du souci, les grosses lacunes de l'équipe de France se situent surtout en défense. . .

Il pourrait nuire à l'harmonie de l'équipe de France

Même si Karim Benzema avait été totalement blanchi avant le dévoilement de la liste des 23 de Didier Deschamps, pas sûr que le sélectionneur français aurait choisi de l'intégrer au groupe en vue de l'Euro. En effet, le plus gros problème de Karim Benzema, c'est la surmédiatisation dont il a toujours fait l'objet. Et ça, il ne peut pas y faire grand-chose. C'est le prix à payer lorsqu'on évolue dans l'un des plus grands clubs au monde et qu'on ne se tient pas à carreau. On se dit alors que même s'il avait empilé les buts, reçu la bénédiction du pape et affiché un comportement exemplaire avant et pendant la compétition, il n'aurait jamais eu la paix. Ses prestations, mais aussi ses gestes et ses paroles sur et en dehors des terrains, auraient été analysées à la loupe. Et ça, Didier Deschamps n'en veut pas dans son équipe. Les Bleus ont affiché un beau visage lors de leurs dernières sorties, et semblent avoir trouvé l'harmonie à deux mois du début de la compétition. On comprend donc que le sélectionneur veuille rester sur cette dynamique positive, plutôt que de prendre le risque d'envenimer les relations au sein du groupe et les rapports avec les médias.

Les Français majoritairement hostiles à son retour

Un sondage Elabe pour RMC et BFMTV, publié en décembre dernier, nous avait révélé que 82% des Français se déclaraient hostiles à un retour de Karim Benzema en équipe de France. Et on doit avouer que l'opinion n'a pas franchement évolué depuis. La preuve, selon un sondage proposé sur le site Internet de L'Équipe, 69% des Français approuvent la décision de la FFF. Et quand le quotidien sportif a proposé aux Français de dresser leur propre liste des 23 Bleus sélectionnés pour l'Euro 2016, l'attaquant du Real Madrid n'est arrivé qu'en septième position, derrière Antoine Griezmann, Kingsley Coman, Dimitri Payet, André-Pierre Gignac, Olivier Giroud et Anthony Martial. C'est mieux que Mathieu Valbuena (14e derrière Franck Ribéry et Kévin Gameiro), au plus mal sportivement depuis l'éclatement de l'affaire de la sextape, mais ça illustre le désamour des Français à son égard. Pour Didier Deschamps, qui souhaite que tout le pays soit derrière les Bleus pour l'Euro, cela fait un argument de plus en sa défaveur.

Malgré l'absence de Benzema, les ambitions de l'équipe de France restent inchangées, comme l'a rappelé Noël Le Graët : "On a rarement vu autant de talent en attaque en équipe de France. Franchement, je ne suis pas inquiet. L'objectif reste le même. Nous visons le dernier carré, voire mieux si c'est possible. " C'est tout ce qu'on leur souhaite. Karim Benzema, lui, pourrait se consoler en remportant une nouvelle Ligue des champions avec le Real Madrid de Zinedine Zidane.

Les Risques en Bourse

Fermer