Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Et si Monaco était champion ?
So Foot22/02/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Et si Monaco était champion ?

Et si Monaco était champion ?

Septième de Ligue 1 à Noël, l'AS Monaco est revenue à deux petits points du PSG après sa victoire ce dimanche au Parc des Princes (0-2). Un retour en fanfare qui est loin d'être le fruit du hasard.

Compacte défensivement, réaliste devant et intelligente tactiquement, l'ASM a battu le PSG pour la seconde fois de la saison. Une performance qui permet aux gars de Niko Kova? de revenir dans la course au titre alors que personne ne les attendait là en début de saison. Aussi malin devant son tableau noir que derrière un micro, l'entraîneur croate se refusait pourtant à parler du titre après la victoire des siens au Parc : "Je suis très satisfait de la manière dont on progresse. Mais nous ne sommes pas au même niveau que Paris, Lille et Lyon. L'objectif, c'est de creuser l'écart sur nos poursuivants. Si à la fin du Championnat, il reste quelques matches à jouer, et qu'on est qualifiés pour les places européennes, on tentera notre chance mais il est trop tôt pour se projeter là-dessus."



Pourtant, Kova? le sait, son équipe n'a pas grand chose à envier aux trois équipes qui la précèdent, et la victoire contre le PSG l'a très certainement conforté dans cette idée. Mais avant cela, le coach croate a dû essuyer les critiques des sceptiques, notamment celles qui sont intervenues à la suite du revers contre l'Olympique lyonnais lors de la huitième journée, en octobre dernier. Ce soir-là, Kova? avait goûté aux joies de la Ligue 1 en refusant d'adapter son jeu ultra-offensif, laissant tout le loisir aux Gones de le punir en inscrivant quatre pions en l'espace de quarante-cinq minutes. Mais ça, c'était avant.

Rien à envier aux autres

Depuis cette défaite amère, le coach monégasque a mis de l'eau dans son vin en laissant tomber son 4-3-3 bancal au profit d'un 3-4-3 beaucoup plus malléable mais toujours aussi dynamique, et en acceptant aussi de faire redescendre son bloc équipe d'un cran, voire de deux comme c'était le cas ce dimanche contre le PSG. Il a également mis sur le banc Axel Disasi, recruté à Reims cet été contre 13 millions d'euros, et relancé Guillermo Maripán qui, avec cinq pions inscrits, est le défenseur le plus prolifique des cinq grands championnats. Résultat, l'équipe monégasque a gagné en sérénité au point de se stabiliser et de ne perdre que trois de ses dix-huit Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer