Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Escroquerie, agressions sexuelles : la triste fin du KSV Roulers
So Foot28/11/2020 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Escroquerie, agressions sexuelles : la triste fin du KSV Roulers

Escroquerie, agressions sexuelles : la triste fin du KSV Roulers

Relégué en Nationale 1 (D3) au mois de mai, le KSV Roulers devait éviter la faillite grâce à de nouveaux investisseurs. Mais après un recrutement massif, le projet s'est transformé en mirage, laissant tout un effectif sur le carreau. Depuis, le club belge a disparu, et son directeur sportif, Jolan Fund, est en geôle pour escroquerie et agressions sexuelles.

Le 27 juillet 2020, dans la salle de presse du KSV Roulers, le nouveau directeur sportif, Jolan Fund, fait face aux journalistes. Débraillé et l'œil amusé, il regarde défiler ses huit nouvelles recrues, dont le Français Alexandre Arenate. Formé au PSG et passé pro au Red Star, avant de filer en Belgique en 2016, le joueur de 25 ans entend participer au retour du Esvee en D1B. Un projet ambitieux pour une équipe qui en a été reléguée en mai, la faute à sa propriétaire Xiu Li Dai, qui a refusé d'apporter les garanties bancaires exigées par la commission des licences. Heureusement, pour éviter la faillite, Fund a trouvé de nouveaux investisseurs, dont le Sporting Portugal.

" En un match, Diego a fait de Toulouse une ville de football "

Vaste blague puisque après une seconde vague de recrues, les premiers doutes s'installent. "Quelques jours après mon arrivée, on m'a fait comprendre qu'il fallait que je baisse mon salaire. Le directeur sportif a donc demandé au coach que je m'entraîne avec l'équipe B et que je n'ai pas accès aux vestiaires de l'équipe première, rembobine Alexandre Arenate, qui a côtoyé Presnel Kimpembe et Kingsley Coman au PSG. Mais à ce moment-là, on n'avait aucun doute sur le fait que le club ne soit pas stable, car c'était une situation uniquement personnelle. Ce n'est que quelques semaines plus tard qu'on a compris qu'on s'était fait avoir."

"Quand on n'a pas reçu notre premier mois de salaire et que le directeur sportif ne répondait plus au téléphone, ça a commencé à être bizarre"Thomas Doore

Le souffle du vent


Trois mois après la fin d'une aventure éphémère, Alexandre rumine encore ce début de saison avorté. "On peut dire que ça m'a mis dans la merde, car au vu du contexte, trouver un club fin juillet était une Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer