Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Droits TV: Canal+ veut un appel d'offres, le foot français sous pression
AFP12/01/2021 à 21:16
Temps de lecture: 3 min

Le patron de Canal+, Maxime Saada, lors de l'assemblée générale de Vivendi, le 19 avril 2018 à Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

Le patron de Canal+, Maxime Saada, lors de l'assemblée générale de Vivendi, le 19 avril 2018 à Paris ( AFP / ERIC PIERMONT )

Canal+ ne fera pas de cadeau à la Ligue pour les droits TV: la chaîne a demandé mardi un nouvel appel d'offres pour l'ensemble des matches de Ligue 1, faisant planer la menace d'une réduction encore plus drastique des revenus télévisuels des clubs.

Estimant que "la Ligue 1 a perdu beaucoup de valeur" avec la crise du Covid-19 et le retrait du diffuseur majeur Mediapro négocié en décembre, le patron de Canal+ Maxime Saada a annoncé dans un entretien au Figaro que la chaîne cryptée comptait restituer à la Ligue de football professionnel (LFP) son lot de matches (20% de la L1), souhaitant voir l'intégralité des matches remis en vente via un nouvel appel d'offres.

"Nous sommes finalement arrivés à la conclusion côté Canal+ qu'il était dans l'intérêt pour toutes les parties prenantes de passer par un appel d'offres", a indiqué Maxime Saada au quotidien, alors que selon plusieurs sources proches du dossier, la Ligue privilégiait une réattribution via un accord de gré à gré entre les deux parties. 

Canal+ diffuse actuellement 20% des matches de Ligue 1, via une sous-licence signée avec beIN Sports pour un montant annuel de 330 millions d'euros. Les 80% restants sont toujours diffusés sur Téléfoot, la chaîne du groupe sino-espagnol Mediapro, même si celui-ci a négocié son retrait avec la Ligue en décembre.

- Canal seule en lice ? -

Un caisson et une caméra de la société espagnole Mediapro, alors diffuseur de la L1, lors du match entre Paris Saint-Germain et Lyon, le 13 décembre 2020 au Parc des Princes  ( AFP / FRANCK FIFE )

Un caisson et une caméra de la société espagnole Mediapro, alors diffuseur de la L1, lors du match entre Paris Saint-Germain et Lyon, le 13 décembre 2020 au Parc des Princes ( AFP / FRANCK FIFE )

Initialement, le contrat pour la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour le cycle 2020-24 avait battu des records, atteignant le montant annuel de 1,217 milliard d'euros, dont plus de 800 pour le seul groupe Mediapro, nouveau venu sur le marché français. 

Mais depuis septembre, Mediapro a souhaité renégocier son contrat à la baisse et a fini par accepter de se retirer du marché moyennant une indemnité de 100 millions d'euros, contre la promesse de ne pas être poursuivie en justice. 

Un cameraman filme la rencontre de Ligue 1 entre Sochaux et Rennes, le 1er mars 2008 au Stade Bonal à Sochaux ( AFP / Jeff PACHOUD )

Un cameraman filme la rencontre de Ligue 1 entre Sochaux et Rennes, le 1er mars 2008 au Stade Bonal à Sochaux ( AFP / Jeff PACHOUD )

Canal+ a toujours martelé, depuis l'appel d'offres de 2018, que la Ligue 1 avait été surévaluée par Mediapro. En octobre, Maxime Saada avait déjà indiqué que la chaîne refuserait de "réinvestir à perte dans le football". Mardi, le dirigeant a également insisté auprès du Figaro sur le fait que Canal n'a "pas été traité correctement ces dernières années" par le foot français, entre l'appel d'offres et les reports de matches en raison des manifestations de "gilets jaunes" par exemple. 

Pour la chaîne du groupe Vivendi, l'appel d'offres est un risque: en rendant ses lots, elle s'expose à repartir bredouille de la future attribution. Mais de l'avis de tous les observateurs, peu d'autres diffuseurs (RMC Sport ? Amazon ? La plateforme DAZN ?) semblent en capacité d'investir beaucoup d'argent sur le football français.

- Menace d'écran noir -

De plus, Canal+ dispose d'un accord avec son ancien concurrent beIN Sports, et plusieurs sources proches des négociations interrogées ces derniers jours les voyaient agir de concert sur le dossier.

Pour la LFP, qui n'avait pas réagi dans la soirée mardi, l'appel d'offres laisse entrevoir une diminution drastique des droits TV de la Ligue 1, car elle remet en jeu non seulement tous les lots de Mediapro (plus de 800 M EUR), mais aussi celui de Canal+ (330 M EUR pour deux matches par journée) qui pourrait être négocié, lui aussi, à la baisse. Maxime Saada a d'ailleurs insisté sur le fait que le prix de Canal pour ce lot s'était lui aussi "artificiellement envolé".

Surtout, cette situation fait planer la menace de "l'écran noir", à savoir des rencontres non diffusées. Selon l'accord de sortie négocié en décembre entre Mediapro et la Ligue, la chaîne Téléfoot n'était censée émettre que jusqu'au 31 janvier si aucun nouveau diffuseur n'est trouvé. 

Les studios de la chaîne Téléfoot, le 18 août 2020 à Aubervilliers ( AFP / BERTRAND GUAY )

Les studios de la chaîne Téléfoot, le 18 août 2020 à Aubervilliers ( AFP / BERTRAND GUAY )

Néanmoins, selon plusieurs sources proches du dossier, Téléfoot est prête à jouer les prolongations via un nouvel accord avec la Ligue. Actuellement, la chaîne propose d'ailleurs des offres à la journée ou à la semaine.

Une solution alternative similaire est aussi proposée par Maxime Saada: Canal+ se dit prête à diffuser les matches en "pay per view", un paiement à l'acte, en attendant la résolution de cet éventuel nouvel appel d'offres.

ama/ng/clv

Les Risques en Bourse

Fermer