Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Didier Domi : "Mbappé, en ce moment, il ne faut pas rigoler avec lui"
So Foot08/04/2021 à 01:30
Temps de lecture: 2 min

Didier Domi : "Mbappé, en ce moment, il ne faut pas rigoler avec lui"

Didier Domi : "Mbappé, en ce moment, il ne faut pas rigoler avec lui"

Latéral gauche formé au Paris Saint-Germain et passé par le club de la capitale de 1994 à 1998, puis de 2001 à 2003, Didier Domi revient sur la victoire inespérée du PSG à Munich en quarts de finale aller de la Ligue des champions.

Quand on regarde la physionomie de la rencontre, on est proche du miracle non ?
C'est vrai que le Bayern s'est créé énormément d'occasions. C'est là que tu vois le poids de Lewandowski, il a une certaine cohésion avec Müller, un certain poids, une certaine agressivité dans la surface. On sait pas ce qu'il se serait passé, avec autant de centres, s'il avait été là... Le Bayern aurait dû se montrer beaucoup plus efficace dans la surface. Même si, il faut également souligner que le Paris Saint-Germain s'est montré très solidaire. Idrissa Gueye, Ander Herrera, Colin Dagba... Tu sais, Colin Dagba, il fait quand même un bon match. Hormis un duel ou deux qu'il perd, il a réussi à rendre la vie dure à Coman, si ça avait été un autre ce dernier aurait peut-être pris le bouillon ! Le Bayern n'a pas été efficace devant, c'est vrai, mais en face il y avait toujours un pied, et beaucoup de présence et d'intensité en défense. Et cet élan collectif, c'est ce qui fait qu'Alaba tire juste à côté du poteau parce que Gueye tacle pour le gêner. Même si Paris a concédé des occasions, des fois le destin fait que ça va pencher en ta faveur si tu mets ces ingrédients-là. Je note également la bonne entrée de Moïse Kean en fin de rencontre, qui a donné beaucoup d'équilibre à l'équipe dans un moment où l'on souffrait énormément.

"Di María et Draxler ont eu un peu de mal à venir prêter main forte aux latéraux, d'autant qu'il n'y avait pas non plus un pressing énorme sur Joshua Kimmich et lui... tu lui laisses deux-trois mètres, il t'envoie des caviars en diagonale, au sol, pour Pavard, pour Hernandez. C'est un formidable joueur."

D'accord, Paris s'est montré solidaire, mais il y a quand même ce sentiment que du coup d'envoi au coup de sifflet final pratiquement, les joueurs de Mauricio Pochettino étaient sur la corde raide...
Le jeu de Mauricio Pochettino, c'était de jouer avec quatre joueurs très proches les uns des autres au milieu de terrain. C'était une volonté de Mauricio à la base, pour empêcher d'ouvrir l'axe. Tu avais Julian Draxler et Ángel Di María qui resseraient énormément en Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer