Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Didier Domi : "Le PSG perd trop vite ses nerfs"
So Foot05/05/2021 à 01:15
Temps de lecture: 2 min

Didier Domi : "Le PSG perd trop vite ses nerfs"

Didier Domi : "Le PSG perd trop vite ses nerfs"

Latéral gauche formé au Paris Saint-Germain et passé par le club de la capitale de 1994 à 1998, puis de 2001 à 2003, Didier Domi fait le bilan de l'élimination du PSG face à Manchester City en demi-finale de la Ligue des champions.

Penses-tu que Paris a pris une leçon, à la fois ce mercredi soir et plus largement sur l'ensemble de cette demi-finale, face à Manchester City ?
Oui, car le haut niveau requiert de la concentration, de l'attention aux détails et du contrôle des événements. Il faut savoir garder son calme et toujours avoir la maîtrise de tes nerfs. Il faut aussi prêter attention aux détails : quand tu fais le bilan, tu as un but où ton mur se disloque, sur ce match retour tu en prends deux sur des contres et notamment le premier où le PSG doit beaucoup mieux faire. Alessandro Florenzi est attiré par Bernardo Silva et il ne voit pas Oleksandr Zinchenko partir dans son dos, alors que c'est sa zone et qu'il doit le contrôler. Autre chose très importante : Paris termine les deux matchs à 10. Tu rajoutes cela au fait que l'équipe de Pep Guardiola a été meilleure dans la qualité technique, et tu as déjà deux exigences que requiert le haut niveau en faveur de City.

Qu'est-ce que Paris a bien fait et moins bien fait sur cette deuxième manche ?
En première période, j'ai trouvé que Paris avait été bon dans la progression du jeu et dans la conservation du ballon. Neymar et Ángel Di María, avec l'aide de Marco Verratti et Leandro Paredes, ont rendu fou ?lkay Gündo?an et Fernandinho en étant tout le temps derrière eux. Mais là où Paris a péché, c'est dans le dernier geste et dans l'avant-dernier geste. Abdou Diallo, avec le boulevard qu'il avait côté gauche, aurait dû faire beaucoup mieux. Il a été trop timide et trop timoré. Pareil pour notre axe central, on doit aussi être un peu plus fort. Marquinhos, il n'y a rien à dire, mais Kimpembe, que j'aime beaucoup, il y a une progression encore à avoir au très haut niveau : tu as le mur qui se disloque au premier match, là il doit se jeter comme un mort de faim sur le premier but de Riyad Mahrez. Quand tu regardes à vitesse réelle, il n'anticipe pas et il apparaît un peu lent. Ce sont des petits détails, comme dans les couloirs, où je pense qu'en matière de qualité dans ce secteur, on était loin derrière Manchester City. Quand tu les vois faire tourner contre Crystal Palace le week-end dernier, tu te rends compte que leur équipe Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer