Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Didier Deschamps, si tu nous écoutes, prend Nicolas Pallois
So Foot16/05/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Didier Deschamps, si tu nous écoutes, prend Nicolas Pallois

Didier Deschamps, si tu nous écoutes, prend Nicolas Pallois

Ce n'est pas parce qu'il n'a pas été troué par endroits cette saison que le Mur de l'Atlantique ne se relèvera pas. D'ailleurs, c'est ce que Nicolas Pallois a toujours fait. Monstre de muscles et de valeurs, le futur-ex-retraité-international peut clairement remettre ses sandales au placard : en juin, il peut trouver sa place dans les 26 pour l'Euro.

Qu'est-ce qu'un événement ? Si on s'en tient au sens médiatique, ce serait un fait capable de chambouler une situation avec une certaine dose d'insaisissable, quelque chose d'inattendu dépassant l'entendement. Un saut dans le vide dans lequel on ne s'est jamais senti autant vivant. À ce propos, Charles Péguy disait "quand il n'y a plus rien où se prendre, on sent qu'on est dans l'événement même". Ainsi, le 3 octobre 2019 fût un événement, car personne dans le microcosme du football français n'aurait pu prédire cette déflagration. Nicolas Pallois, alors impérial avec un FC Nantes troisième de Ligue 1, prenait acte de la dernière liste de Didier Deschamps et transformait sa déception en rebond. "Je mets un terme à ma carrière internationale", écrivait le défenseur sur son compte Twitter.

Suite à la liste de M.Deschamps Je mets un terme à ma carrière internationale ce jour , dommage...???. À samedi pour les 3 points !!!

-- pallois nicolas (@PalloisN) October 3, 2019

Tourner la page, admettre ses failles et se faire une raison : preuve que même à 32 ans, un homme n'est pas obligé de se murer dans sa fierté. Et même si personne n'avait jamais pensé auparavant à lui pour porter le maillot de l'équipe nationale, cette sortie était une manière de dire : " Voilà ce que vous avez raté ". Un vrai pied de nez. Désemparé et confus, le sélectionneur a dû communiquer sur un profil qui ne lui a jamais été présenté. "C'est un coup dur, pour lui, répondais Deschamps, décontenancé. Il est très performant avec son club, a aussi noté le technicien, sans épiloguer. Je prends ça avec le sourire."

Si ce n'est Pallois, c'est donc ton frère


Fin de l'histoire, donc ? Certainement pas. Ce serait oublier que les plus belles histoires du pays ont souvent été liées à des come-back. Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer