Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Des drones Microsoft pour piéger les moustiques dangereux
Partenaire23/06/2015 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Si les équipes de chercheurs parviennent à mener à bien leur projet, d'ici cinq ans, cela permettrait d'envisager à terme, de maîtriser plusieurs épidémies graves, telles que le chikungunya, la fièvre jaune ou encore la dengue.

Si les équipes de chercheurs parviennent à mener à bien leur projet, d'ici cinq ans, cela permettrait d'envisager à terme, de maîtriser plusieurs épidémies graves, telles que le chikungunya, la fièvre jaune ou encore la dengue.

Récemment, Stromae a été contraint d'annuler ses concerts jusqu'au 2 août, en raison d'un traitement préventif contre le paludisme, qu'il avait pris avant ses dates africaines. Cette mauvaise nouvelle pour ses fans met le doigt sur le cas épineux de la malaria et ses conséquences. Mais Microsoft souhaite tout simplement mettre un terme au fléau que représente cette maladie infectieuse, tuant près de 600 000 individus chaque année dans le monde.

Si vous êtes un voyageur chevronné, il y a de fortes chances pour que vous ayez déjà dû vous soumettre à un traitement antipaludique, avant de partir pour des pays tels que la Colombie, la Namibie ou la Thaïlande. Rien de plus ordinaire. Sauf que de nombreux êtres humains sont confrontés dès le plus jeune âge à ce genre de maladies, sans pouvoir s'en prémunir.

Peut-être une solution miracle contre les moustiques porteurs de maladies

Avec le "Project Premonition", Microsoft Research ambitionne de piéger les moustiques pour mieux anticiper les épidémies et les endiguer. Pour arriver à ses fins, le laboratoire de recherche de la firme de Redmond s'est adjoint les services des chercheurs des universités américaines de Pittsburgh et de Johns Hopkins. Ensemble, ils travaillent sur la fabrication de drones capables de capturer les moustiques dans les zones à risque. Mais pas seulement, car le concept s'articule autour d'un système de drone-piège combiné aux connaissances de la biologie moléculaire, ainsi qu'à l'analyse de données stockées sur un cloud. Une fois emprisonnés, les insectes seraient étudiés afin de séquencer les virus dont ils seraient porteurs et de décoder leurs méthodes de transmission des maladies à l'homme.

Cet outil serait particulièrement intéressant dans le cas d'une recrudescence d'épidémies réputées disparues, ainsi que dans l'émergence de nouveaux agents pathogènes. Une façon de les contrer avant qu'ils ne prennent de l'ampleur. En outre, le Project Premonition permettrait de cartographier systématiquement, et dans des délais raccourcis, les mouvements des virus en fonction des déplacements de populations.

Le travail des équipes de chercheurs ne vise pas à éradiquer les moustiques, qui ternissent notre été, mais si le projet est un succès, il pourrait changer littéralement la face du monde.

Les Risques en Bourse

Fermer