Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

D'où viennent les traditions du 14 juillet ?
Webedia13/07/2019 à 07:00
Temps de lecture: 2 min

D'où viennent les traditions du 14 juillet ? (Crédits photo : Adobe Stock)

D'où viennent les traditions du 14 juillet ? (Crédits photo : Adobe Stock)

En France, depuis un loi votée en 1880, la fête nationale se déroule le 14 juillet. Une date qui fait référence à la prise de la Bastille en 1789, et qui symbolise la fin de la monarchie. Aujourd'hui, elle est célébrée dans tout le pays à travers plusieurs traditions gravées dans la culture française. Feu d'artifice, bal des pompiers, défilé militaire... on vous explique d'où viennent ces grands classiques du 14 juillet.

Le feu d'artifice

Le feu d'artifice est une tradition très ancienne, initiée en Chine il y a environ un millénaire. À l'époque de Louis XIV, il était réservé à l'élite, qui s'en servait pour célébrer victoires, mariages ou baptêmes. Symbole de la monarchie, il a ensuite disparu pendant près d'un siècle. Ce n'est que sous la IIIe République, avec le vote de la loi du 6 juillet 1789 instaurant le 14 juillet comme jour de fête nationale, qu'il a été réhabilité. Léon Gambetta, ministre de l'Intérieur à l'époque, avait ainsi exigé des Préfets que cette journée "soit célébrée avec autant d'éclat que le comportent les ressources locales". Avec son côté magique et rassembleur, le feu d'artifice est alors entré dans la coutume pour célébrer la fête nationale.

Le bal des pompiers

Les origines de la tradition du bal des pompiers ne sont pas claires. Pour certains, elle daterait du 14 juillet 1937, quand un sergent du nom de Cournet aurait décidé d'ouvrir les portes de sa caserne parisienne, à Montmartre. Les pompiers auraient alors improvisé un bal avec cotillons, pétards et musique qui aurait eu un succès tel qu'il aurait lancé la tradition. C'est la version qu'on trouve sur le site des pompiers de Paris. Mais pour d'autres, les bals de pompiers auraient commencé dès le début du XXe siècle. À l'époque, les soldats du feu n'avaient pas le droit de danse le 14 juillet. Une partie d'entre eux participait au défilé, et les autres étaient réquisitionnés. Les pompiers coincés dans leurs casernes se seraient alors mis à inviter des dames sur le pas de la porte, avant que cela ne devienne une coutume reprise par les amicales des pompiers.

Le défilé militaire

Dix ans après la défaite contre les Prussiens en 1870, la IIIe République décide d'organiser un défilé militaire le 14 juillet. L'objectif ? Montrer la puissance des forces françaises, une tradition qui perdure depuis 1880. Mais depuis la fin de la Première Guerre mondiale, le défilé a changé de fonction : il représente désormais l'hommage de la nation à ceux qui sont morts pour elle.

Les Risques en Bourse

Fermer