Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Combien gagne un cycliste professionnel ?
Le Particulier pour BoursoraMag15/09/2020 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Combien gagne un cycliste professionnel ? (Crédits photo : Shutterstock)

Combien gagne un cycliste professionnel ? (Crédits photo : Shutterstock)

Si le monde du deux roues compte quelques millionnaires comme Christopher Froome ou Peter Sagan, la plupart des sportifs professionnels vivent de salaires bien moins conséquents. L'essentiel de leurs revenus provient des courses les plus réputées comme le Tour de France et des nombreuses primes à remporter à chaque étape.

Cyclisme : les coureurs les mieux payés du monde

Ils sont en 2019 les géants de leur discipline. En dominant le paysage du cyclisme, Peter Sagan et Christopher Froome se retrouvent en tête du podium des sportifs à vélo les mieux payés du monde avec respectivement des salaires de 5 millions d'euros pour l'un et 6 millions d'euros pour l'autre à l'année. Geraint Thomas, tenant du titre de la Grande Boucle en 2019, n'est pas en reste avec 3,9 millions d'euros par an quand Vincenzo Nibali et Nairo Quintana approchent les 2 à 3 millions d'euros sur une saison entière.

Une réalité contrastée

Mais au-delà des superstars, l'ensemble des professionnels du vélo ne roulent pas toujours sur l'or. L'Union cycliste internationale instaure ainsi, depuis 2018, un salaire minimum à l'année de 30 855 euros brut pour un coureur Pro Continental et 38 115 euros brut pour ceux appartenant à une team WorldTour (CCC Team, AG2R La Mondiale, Cofidis...). Ces dernières, en dehors des courses, paient à l'année les champions en fonction de leur performance. Crise du Covid-19 oblige, avec le report ou l'annulation de bon nombre de courses, certaines écuries revoient à la baisse les salaires des coureurs avec des chutes spectaculaires allant jusqu'à 70 % en moins sur la fiche de paie des cyclistes de l'équipe Bahrain-McLaren et 80 % de moins pour ceux de CCC Team.

Le magot des grandes courses

Autre levier financier important pour les coureurs : les prix des grandes courses, notamment le Giro (tour d'Italie), la Vuelta (tour d'Espagne) et le Tour de France. Pour la première, en 2019, le grand vainqueur au classement général repart avec 115 668 euros. Le dernier repart, lui, avec la somme de 2 863 euros. Chaque vainqueur d'étape obtient 11 010 euros. Les seconds reçoivent 5 508 euros et les troisièmes 2 753 euros. A Madrid, le champion de la compétition empoche 150 000 euros.

La course la plus rémunératrice reste à ce jour le Tour de France avec près de 2 291 700 euros de primes distribuées par l'organisation lors de l'édition de 2019. Le vainqueur au classement général empoche 500 000 euros, quand le second repart avec 200 000 euros et le troisième 100 000 euros. Le dernier, obtient tout de même une petite prime de 1 000 euros.

A chaque maillot, sa somme d'argent. Franchir la ligne d'arrivée avec le maillot vert, permet de recevoir une prime supplémentaire de 25 000 euros. Le maillot blanc, visant à désigner le meilleur jeune de moins de 25 ans, assure un bonus de 20 000 euros. Plus un joueur conserve son maillot longtemps, plus il gagne de l'argent. Par exemple, porter le maillot jaune une journée rapporte 500 euros. Deux jours, 1 000 euros. Trois jours 1 500 euros... De quoi motiver les coureurs dans les côtes les plus ardues du pays.

Les Risques en Bourse

Fermer