Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Christian Cataldo : "Face à Eyraud, on jouait notre survie"
So Foot28/02/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Christian Cataldo : "Face à Eyraud, on jouait notre survie"

Christian Cataldo : "Face à Eyraud, on jouait notre survie"

Président des Dodgers, Christian Cataldo est un homme soulagé depuis l'annonce du départ de Jacques-Henri Eyraud. Pour autant, celui qui était en première ligne lors de la conférence de presse des supporters la semaine dernière reste mesuré et attend maintenant des réponses concrètes de la part de la nouvelle équipe dirigeante de Frank McCourt.

Comment ça va, au lendemain des annonces fortes de Frank McCourt ?
Ces annonces ont fait l'effet d'une bombe, mais j'en sors soulagé et content. C'est un gros poids qui est parti, je me suis réveillé plus léger samedi matin. Surtout qu'on vient de vivre une semaine tendue depuis notre conférence de presse commune, notamment avec le procès des supporters arrêtés après les événements de la Commanderie. C'était une semaine difficile, donc on est d'autant plus heureux. Et puis, on est aussi fiers d'avoir vu cette unité autour de l'OM. Ici à Marseille, mais aussi dans toute la France et autour du monde. Pour autant, tout n'est pas réglé. Il reste, notamment, les mises en demeure sur la convention qui nous lie au club à régler. Mais franchement, on s'était préparé à une lutte plus longue et plus difficile. Bon, avec le recul, quand on regarde comment ça a bougé, ce n'est pas étonnant que McCourt ait agi aussi vite. Mais il y avait d'autres actions en préparation.

"À part l'épopée et la finale de Ligue Europa, il n'y a rien à garder de la présidence Eyraud. C'est peu, trois matchs en quatre ans. Ce qu'il reste, ce sont toutes ses inepties."

Êtes-vous satisfait de ces annonces ?
Déjà, on se réjouit que McCourt vienne à Marseille et d'avoir une entrevue avec lui. Mais ce n'est pas pour autant qu'on va lâcher le morceau, car on sait qu'Eyraud sera toujours là dans un petit coin au conseil de surveillance. Il n'aura plus le même pouvoir, mais on va le surveiller. Comme on surveillera Hugues Ouvrard, qui passe entre les gouttes. Ensuite, on va pouvoir discuter avec Longoria pour voir comment il va orienter le club. On est satisfaits, mais on ne lâche rien. La priorité, c'est de revenir sur les mises en demeure de la convention qui nous lie pour les abonnements. C'est ça qui a tout déclenché, et le dialogue est rouvert avec le club.

Qu'est-ce que vous retenez du mandat d'Eyraud ?
Que du mauvais. À part l'épopée et Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer