Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Charlotte Namura : "La méchanceté ne sert à rien, sauf à se prendre un karma en pleine face"
So Foot15/09/2020 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Charlotte Namura : "La méchanceté ne sert à rien, sauf à se prendre un karma en pleine face"

Charlotte Namura : "La méchanceté ne sert à rien, sauf à se prendre un karma en pleine face"

Harcelée sur les réseaux sociaux pour s'en être pris à une banderole de supporters parisiens visant Dimitri Payet et son épouse, Charlotte Namura en a gros sur la patate. L'ancienne journaliste de TF1, aujourd'hui rédactrice en chef de CS Mag, revient sur son dimanche cauchemar, qui illustre pourtant bien son quotidien de femme passionnée de football.

Quelle a été ta première réaction en voyant la banderole qui visait notamment la femme de Dimitri Payet ?
J'ai eu l'action de lever les yeux au ciel et de souffler, une fois de plus. C'est triste et habituel. Ce n'est pas parce que c'est une habitude que ça ne doit pas changer. L'argument qui vise à dire que ça fait partie de la culture, je n'y arrive pas. C'est plus fort que moi. Je me suis demandé où étaient les limites. À partir du moment où on s'attaque à une femme enceinte, maman de trois enfants, qui n'a rien demandé, c'est qu'on n'en a plus. Ça veut dire que la prochaine fois, on est capables de mettre le nom de son enfant, de sa mère... S'il n'y a plus de limites, c'est qu'on rentre dans quelque chose de très dangereux.

"Je ne comprends pas que des mecs, qui sont pères de famille, aient pris le temps de faire ça... Tu n'as vraiment que ça à faire de ton samedi et ton dimanche ?"

Certains évoquent du chambrage plus que du sexisme... Tu as du mal à comprendre cette vision ?
C'est génial de chambrer, je suis la première à le faire. Mais on peut aussi avoir un cerveau. On peut également être plus créatifs dans les vannes. On n'a pas d'imagination, ni de répartie, donc on tombe toujours dans la sodomie ou les femmes de joueur. Il n'y a que ça qui fait rire, alors que ce n'est même pas drôle. C'est lourd et c'est un vrai problème. Venez, on invente des vannes ! Je ne comprends pas que des mecs, qui sont pères de famille, aient pris le temps de faire ça... Tu n'as vraiment que ça à faire de ton samedi et de ton dimanche ? Il faut obligatoirement dire que la femme de Payet est une chose qu'on saute ? C'est grave !

C'est bien. Jour d'un PSG-OM les supp s'en prennent aux épouses, aux mères, aux femmes, te disent de la fermer, de retourner à la cuisine, de pas casser les couilles avec tes "trucs de féministes." oké dakor. "Mais Si CHArlOtTE Le FoOt Ca À EvOlUé"

--
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer