Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Ces humoristes français partis à la conquête des États-Unis
Partenaire14/11/2014 à 11:30
Temps de lecture: 3 min

Après une première performance convaincante en anglais, jouée à Montréal dans le cadre du spectacle 'The United Nations of Comedy' et diffusée en août dernier, Gad Elmaleh s'est essayé sur quelques unes des scènes mythiques du stand up 'made in US'.

Après une première performance convaincante en anglais, jouée à Montréal dans le cadre du spectacle 'The United Nations of Comedy' et diffusée en août dernier, Gad Elmaleh s'est essayé sur quelques unes des scènes mythiques du stand up 'made in US'.

S'il existait, le paradis des comiques se situerait quelque part entre New York et Los Angeles. Aux États-Unis, le stand-up est roi, et tout humoriste qui se respecte rêve s'y faire son trou. Mais ce n'est pas donné à tout le monde. De Gad Elmaleh à Kev Adams, nous avons compilé pour vous les comédiens français qui ont expérimenté le rêve américain en tentant leur chance aux États-Unis. Et en Anglais s'il vous plaît !

Chacun sa route, chacun son chemin

Le tout premier Français à s'être imposé au pays de l'Oncle Sam est Roland Magdane. Révélé à la fin des années 1970 en France, il fait son premier Olympia en 1983. Une consécration ! Mais un drame va changer sa vie. Après avoir frôlé la mort au volant de sa Ferrari, avec laquelle il s'est encastré sous un camion, il décide de réaliser son rêve de gosse : conquérir les "States". Il arrive à Los Angeles en septembre 1986 pour y passer une audition au Comedy Store, et se fait engager pour s'y produire en Anglais. Il y reste finalement un an, et son nom trône toujours sur le fronton du théâtre, en compagnie de certains des plus grands noms du rire "made in USA". Deux ans plus tard, il est élu "Meilleur comique étranger" par la chaîne de télévision NBC. Il décroche même un rôle dans la série TV "Two Of Diamonds" sur CBS, où il incarne un policier français. Il restera finalement neuf ans aux États-Unis, avant de faire son retour en France.

Aucun humoriste français ne semble en mesure de s'imposer aux États-Unis comme l'a fait Roland Magdane, mais l'Hexagone ne manque pas de prétendants. Parmi eux, Gad Elmaleh fait partie des mieux armés. Après un premier sketch en anglais, joué lors du spectacle "The United Nations of comedy" à Montréal, il a réalisé une tournée passant par certaines des scènes les plus mythiques du stand-up américain. Durant son épopée, Gad Elmaleh a eu la chance de rencontrer son idole, Jerry Seinfeld, avec qui il est devenu ami. Cette aventure a donné lieu à un documentaire, diffusé le 4 novembre dernier sur Canal+, et intitulé "10 minutes in America". Mais il n'est pas le seul à avoir fait l'objet d'un reportage, le jeune Mustapha El Atrassi a lui aussi été suivi par les caméras de NRJ Paris pour "Mustapha L. A. Trassi", relatant ses pérégrinations aux "States". Il a notamment réussi à fouler la scène du Laugh Factory, un club de légende où se sont produits Jim Carrey, Richard Pryor ou Robin Williams. Il a ensuite continué d'écumer les scènes américaines, et a même permis à la France de décrocher la troisième place lors de la Coupe du monde du rire organisée par le Laugh Factory aux États-Unis.

Mais le plus Américain des humoristes français actuels est assurément le Comte de Bouderbala. Cela fait déjà plusieurs années qu'il se produit en Anglais, et le public américain ne peut plus se passer de lui. Il est ainsi le premier Français de l'histoire à être monté sur les planches du Comedy Cellar à New York, considéré comme le temple du rire aux États-Unis. Il a ensuite été imité par Mustapha El Atrassi, qui a également eu cet honneur. Yacine Belhousse sera-t-il le prochain ? Révélé par le Jamel Comedy Club, il s'est envolé pour Londres en 2013 afin de jouer en anglais. Il a commencé par faire ses vannes devant cinq personnes, avant que les rangs ne grossissent progressivement. Au final, le tout a donné lieu à un vrai spectacle, baprisé "Made in France", qu'il a étrenné lors du plus grand festival d'humour au monde l'été dernier à Édimbourg : le Fringe. À quand une tournée aux États-Unis ?

Ces six artistes sont la preuve qu'il n'y a pas que les comédiens français qui s'exportent bien au pays de l'oncle Sam !

Les Risques en Bourse

Fermer