Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Ces Bleus ne sont pas normaux
information fournie par So Foot16/06/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Ces Bleus ne sont pas normaux

Ces Bleus ne sont pas normaux

Que ce soit dans la presse, sur les réseaux sociaux ou dans les bars, la victoire des Bleus en Allemagne a globalement été célébrée comme un succès parmi d'autres pour la bande de Deschamps. Car ces dernières années, les Français ont été gâtés à tel point que battre les Allemands chez eux dans un championnat d'Europe leur paraît normal.

Mardi soir, l'équipe de France de football a battu l'équipe d'Allemagne - de football également - chez elle, lors d'un championnat d'Europe. Et tout le monde semble trouver cela normal. Pour le diffuseur en clair, M6, ce n'est rien d'autre qu'un résultat " qui conditionne la suite de la compétition ", " une victoire qui fait du bien ". Alors on répète : la France a battu l'Allemagne et la carriole de mythes qu'elle trimballe - le genou de Schumacher, la citation de Lineker, le bras de Neuer, les 4 titres de champions du monde, les 3 de champions d'Europe, etc. - chez elle. Lors d'une grande compétition internationale. L'Allemagne. La Mannschaft. L'ennemi intime. Et même si les forces en présence étaient bien connues, que la France est championne du monde et l'Allemagne pas au mieux, et que les Bleus restent sur 6 résultats positifs face aux gars de Löw, non, battre l'Allemagne chez elle n'est jamais quelque chose de normal. C'est en tout cas bien plus qu'un simple résultat " qui conditionne la suite de la compétition ".

Penser que battre l'Allemagne est une péripétie parmi tant d'autres lorsqu'on a plus de 35 ans, c'est avoir la mémoire courte. Car être né Français dans les années 1980, c'est avoir connu des équipes de France avec Florian Maurice, Mickaël Madar, Nicolas Ouédec, Fabrice Divert ou Amara Simba en attaque, quand aujourd'hui on colle des titulaires du Barça ou du Bayern sur le banc, ou qu'on se demande comment faire évoluer Mbappé, Benzema et Griezmann ensemble tout en cantonnant Giroud et ses 46 buts à un rôle de joker. Mais le Français s'est habitué à l'extraordinaire, car cette équipe l'est depuis un moment. La France est ultra-favorite de la compétition ? "Normal". Quasiment tous ses joueurs figurent parmi le top 5 mondial à leur poste ? "Normal" aussi. Eh bien non, ce n'est pas "normal". C'est exceptionnel, incroyable et tous les superlatifs dont les journalistes abusent souvent sont ici valables.

Les amateurs de beau jeu, de tactique ambitieuse et surtout d'identité de jeu bien marquée trouveront certes matière à discuter. Lire la suite de l'article sur SoFoot.com