Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Caserne militaire, Premier League et bancs de la fac : la folle trajectoire de Wilfred Ndidi
So Foot27/01/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Caserne militaire, Premier League et bancs de la fac : la folle trajectoire de Wilfred Ndidi

Caserne militaire, Premier League et bancs de la fac : la folle trajectoire de Wilfred Ndidi

Fils d'un soldat qui n'aimait guère le foot, Wilfred Ndidi a grandi dans le quartier militaire d'Ikeja, à Lagos. Mais grâce à sa mère et une éducation à la dure, le milieu défensif nigérian est devenu un joueur accompli à Genk, puis une pointure de Premier League à Leicester.

En cette rentrée scolaire 2018, le bachelor en gestion d'entreprises de l'université de Montfort, à Leicester, accueille sa nouvelle promotion. Parmi elle, un étudiant un peu particulier en la personne de Wilfred Ndidi, milieu de terrain du club de la ville depuis maintenant un an et demi. Largement suffisant pour que les étudiants reconnaissent le Nigérian de 21 ans quand ce dernier arrive sur le campus. Toujours souriant et disponible, il s'apprête à commencer trois années sur les bancs de la fac, dans le but de construire une académie de foot au Nigeria après sa carrière. Une nouvelle manière de montrer à son père que le ballon rond peut être le partenaire parfait de l'éducation.

"Mon père voulait que j'étudie dur, que j'aille à l'école et que j'obtienne un diplôme universitaire."

Petits boulots et premiers crampons


Fils unique d'un soldat qui participe à des opérations de maintien de la paix au Soudan et au Nigeria, Ndidi grandit aux abords de la caserne militaire d'Ikeja, au nord de Lagos. Accro au foot, il doit faire preuve de ruse pour éviter les punitions : "Chaque fois que mon père était au travail, je jouais. Quand il revenait, je recevais un signal et je recommençais immédiatement à faire autre chose, rembobinait-il au micro de la BBC World Service en 2017. Cela n'a pas toujours fonctionné et j'ai été attrapé plusieurs fois. Mais ça n'avait pas d'importance, car je voulais juste jouer." À l'époque, il déambule régulièrement dans les rues du centre de Lagos afin de vendre du poivre, de l'eau en sachet, des fruits et des arachides. Débrouillard comme jamais, il lave également les pare-brise des voitures coincées dans la circulation de la plus grande ville du continent africain. Pour aider sa mère, mais aussi gagner son propre argent de poche : "J'étais tellement excité d'économiser pour mes premières chaussures de football. Cet argent m'a aidé à y parvenir, car je ne voulais pas déranger ma mère avec ça."

Rohr
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer