Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Carl F. Bucherer : une saga entre horlogerie et joaillerie
information fournie par Partenaire25/02/2015 à 14:30
Temps de lecture: 3 min

En 2013, Carl F. Bucherer crée sa première montre tourbillon, la Manero Tourbillon édition limitée, pour fêter en beauté les 125 ans de la manufacture.

En 2013, Carl F. Bucherer crée sa première montre tourbillon, la Manero Tourbillon édition limitée, pour fêter en beauté les 125 ans de la manufacture.

En horlogerie, la manufacture Carl F. Bucherer n'est certainement pas l'une des plus connues du grand public, mais ce n'est pas un obstacle à sa réussite, car elle s'adresse plutôt à des initiés. Mais Bucherer c'est aussi une marque à la croisée des mondes, entre belles montres et joaillerie, comme les grandes maisons de la Place Vendôme qui produisent des garde-temps précieux sertis de pierres délicates, à l'instar de Chopard, de Cartier, de Bulgari ou de Piaget.

Derrière ce nom confidentiel, il y a pourtant plus d'un siècle d'une histoire aussi riche que les montres qui sortent des ateliers de la manufacture fondée par Carl Friedrich Bucherer. A l'origine, il ouvre une enseigne d'horlogerie et de joaillerie en 1988 sur la Falkenplatz, dans la ville de Lucerne en Suisse. Ses deux fils, Carl Eduard et Ernst, le rejoignent dans l'aventure dès 1913. Rapidement, la spécificité de Bucherer réside dans son savoir-faire horloger qui emprunte à la joaillerie.

De l'art dans le boîtier

En 1919, il crée sa première collection de montres haut de gamme destinées aux femmes. Il est alors l'un des premiers à produire des montres-bracelets et leur style Art Déco attise bientôt la curiosité. La décennie suivante, la marque se concentre sur le marché féminin avec des pièces luxueuses, aux boîtiers de forme octogonale souvent incrustés de pierres précieuses. Si les montres de ces dames ne connaissent alors aucune limite, jusqu'à prendre la forme de calèches intégralement pavées de joyaux, ces messieurs connaissent également des heures fastes dans les gammes de Bucherer. En l'occurrence, les années 1930 sont celles des hommes qui aiment les garde-temps qui brillent de mille feux.

La maison n'attend pas que les affichages originaux soient à la mode pour surprendre ses clients avec ses montres les plus créatives dès le début du XXe siècle. Elle ne s'est d'ailleurs jamais défaite de cette approche particulièrement artistique de l'horlogerie. Certaines de ses pièces les plus virtuoses sont aujourd'hui très convoitées des collectionneurs.

Derrière l'oeuvre, le savoir-faire technique

Soucieuse de répondre aux attentes de ses clients, la manufacture propose un large choix de garde-temps aux caractéristiques techniques à la pointe de l'innovation. Des montres de plongée dotées d'un mécanisme d'heure universelle aux pièces équipées d'une échelle tachymétrique, elle se tourne en permanence vers l'avenir et offre des montres toujours plus performantes. En 1968, Bucherer fait partie des trois fabricants suisses qui produisent le plus de chronomètres, avec quelque 15 000 unités en l'espace d'un an. L'année suivante, elle prend part à un consortium de vingt manufactues suisses avec lesquelles elle s'attèle au développement du Beta 21, le premier mouvement à quartz.

Ainsi Carl F. Bucherer devient-elle l'une des premières marques suisses à créer une montre à quartz, qu'elle présente à Bâle en 1970. Et l'innovation technique ne s'arrête pas là. Avec le temps, ses créations se compliquent pour le bonheur des amoureux de montres mécaniques, tantôt dotées d'un calendrier perpétuel, tantôt affichant les phases de lune. Avec le module TravelGraph par exemple, les montres signées Bucherer peuvent afficher, depuis une dizaine d'années, trois fuseaux horaires tandis que le calendrier perpétuel ne nécessite pas de correction et les phases de lune tiennent compte des années bissextiles. Son crédo "Aussi simples que possible, aussi complexe que nécessaires" résume parfaitement la vision de la manufacture à l'égard de l'aspect technique.

Aujourd'hui et ce depuis 1976, c'est la troisième génération, incarnée par Jörg G. Bucherer, qui a repris les rênes de cette marque exclusive pour faire perdurer l'esprit de Carl F. Bucherer.