Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

CAN 2021 : Le Nigeria, Super Eagles de vainqueur
information fournie par So Foot23/01/2022 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

CAN 2021 : Le Nigeria, Super Eagles de vainqueur

CAN 2021 : Le Nigeria, Super Eagles de vainqueur

Alors qu'on lui prédisait l'enfer et ses dérivés après le licenciement de Gernot Rohr, les forfaits de Victor Osimhen et Paul Onuachu, mais aussi les imbroglios autour des absences d'Emmanuel Dennis et Odion Ighalo, le Nigeria semble être le seul cador avec une dégaine de grandissime favori au titre au terme de la phase de poules de la CAN. Lancée à toute berzingue dans les airs de Garoua, l'attaque de feu des Super Eagles veut souffler sur les ruines de Carthage. Au bout du labyrinthe l'attendent peut-être une quatrième breloque, et cette vieille revanche à prendre sur le rival camerounais.

C'était le 12 décembre dernier. À 28 jours de son entrée en lice face à l'Égypte, le Nigeria se retrouvait sans capitaine de gondole. En poste depuis 2016, soit 64 mois, ce qui en fait le coach le plus durable de l'histoire de la sélection, l'ancien Girondin Gernot Rohr aura vécu un Mondial et une CAN dans la bouilloire égyptienne, ponctuée par une troisième place. Mais le fonds de jeu toujours plus balbutiant d'une équipe au talent offensif difficilement égalable à l'échelle du continent, couplé à un revers humiliant à domicile face à la Centrafrique en octobre, ont poussé la Fédération nigériane de football (NFF) à rechercher l'électrochoc, au risque d'exploser en plein vol. Mine de rien, après avoir tenté vainement d'approcher José Mourinho, le pari du cru est plutôt réussi à mi-parcours : leader autoritaire du groupe D avec trois succès en autant de matchs, dont une prestation très aboutie contre les Pharaons de Mohamed Salah, le Naija de l'intérimaire Augustine "Austin" Eguavoen a intégré la partie de tableau la plus ouverte et s'est remis la tête à l'endroit, là où d'autres ont dégusté comme il se doit sur les champs de patates de Douala ou de Limbé . Mais les choses sérieuses ne font que commencer.

Ailes déployées, contre vents et marées


En y regardant de plus près, non seulement les Super Eagles cochent toutes les cases d'une équipe complète pouvant aligner (presque) deux onze compétitifs, mais ils semblent aussi avoir délaissé leurs errements des qualifications pour faire monter leur jeu direct en puissance, en attendant de se frotter aux gros morceaux. William Troost-Ekong est en train de faire taire les mauvaises langues qui faisaient de lui un leader aux pieds d'argile ; Joe Aribo s'éclate à la récupération comme à la dernière passe ; Moses Simon casse des reins, des chevilles et des transversales Lire la suite de l'article sur SoFoot.com