Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Cameroun, CAN 2021 : Vincent Aboubakar, Lion inclassable
information fournie par So Foot21/01/2022 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Cameroun, CAN 2021 : Vincent Aboubakar, Lion inclassable

Cameroun, CAN 2021 : Vincent Aboubakar, Lion inclassable

Le pays où Samuel Eto'o est quasiment considéré comme un dieu vivant a une nouvelle idole. Cinq ans après avoir offert le trophée au Cameroun, Vincent Aboubakar est prêt à remettre le couvert à la maison. Celui qui a déjà planté cinq fois depuis le début de la compétition n'a pourtant pas du tout la même personnalité que l'actuel président de la Fédération camerounaise. Discret, mais culotté, attachant et très cérébral, l'attaquant de 29 ans a roulé sa bosse en Europe, de Valenciennes à Porto, où il a marqué les gens autrement que par la parole, et surtout transformé les espoirs d'une famille nombreuse qui a longtemps baigné dans la pauvreté. Portrait d'un homme passionné par la métaphysique, l'écriture et surtout le football, entre Yaoundé et le Vieux Continent.

Depuis le début de la Coupe d'Afrique des nations, les Camerounais n'ont qu'un nom à la bouche, celui de Vincent Aboubakar. Les murmures se faufilent entre les klaxons de motos et le bruit des moteurs incessant qui résonnent dans la ville aux sept collines. À Yaoundé, la capitale politique du pays, les supporters souvent vêtus du maillot vert des Lions indomptables prennent le pari, entre eux : "Aboubakar sera le meilleur buteur de la compétition !" Ils en sont persuadés et ce ne sont pas ses cinq buts lors des trois premiers matchs qui vont faire diminuer leur mise.

La maison familiale du capitaine des Lions indomptables se cache au sud de la ville, derrière l'immense mur beige qui la protège. Vincent Aboubakar et les siens ont choisi le quartier d'Odza, où vivent également certains ministres du pays, pour poser les valises lorsqu'ils reviennent. À l'intérieur, il faut lever les yeux au ciel pour apercevoir le plafond de la salle d'entrée et le lustre scintillant qui surplombe la pièce. À l'étage, Gustavo, le petit frère de l'attaquant, se confie : "Si on est dans cette maison, c'est grâce à Vincent. Sans lui, on ne sait pas ce qu'on ferait aujourd'hui." Puis d'ajouter : "C'est un monsieur très simple. Quand il vient ici, il se balade dehors et les enfants viennent vers lui. Il adore ! Il va aussi à Garoua quand il peut, voir le reste de la famille et toutes les personnes qui l'ont aidé quand il en avait besoin."

"Le groupe a très vite compris qu'on ne l'avait pas appelé pour faire le nombre ou parce qu'il était local, mais pour son talent." Paul Le Guen

Au Mondial 2010, Song, Eto'o et... Aboubakar


L'histoire de Vincent Aboubakar ressemble à ce dont rêvent Lire la suite de l'article sur SoFoot.com