Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Ça y est, Karim Benzema est vraiment de retour
information fournie par So Foot24/06/2021 à 00:57
Temps de lecture: 2 min

Ça y est, Karim Benzema est vraiment de retour

Ça y est, Karim Benzema est vraiment de retour

Après 341 minutes sans réussite, Karim Benzema n'attendait que de faire trembler les filets pour entériner définitivement son retour en équipe de France. Et comme il l'a fait à deux reprises face au Portugal (2-2), on peut donc légitimement le laisse planter en liberté.

" Dès qu'il en mettra un, le robinet sera ouvert et ça va couler. " Antoine Griezmann ne croyait pas si bien dire lorsqu'il était questionné dimanche sur le mutisme de son compère d'attaque Karim Benzema depuis son retour en équipe de France. Car trois jours plus tard, face au Portugal, le Madrilène a non seulement (ré)ouvert son compteur à la 47e minute de jeu effectif, avant de récidiver au retour des vestiaires quand le tableau d'affichage indiquait donc la 47e minute. On ne sait pas si cela permettra de signer le doublé le plus rapide de l'Euro. Mais ce coup de force a suffi pour répondre aux Portugais de son ami Cristiano Ronaldo et assurer aux Bleus la première place de leur groupe. Et avant de retrouver une Suisse contre qui il a marqué ce qui était alors son dernier but dans un grand tournoi (c'était au Mondial 2014 lors d'une victoire 5-2), l'attaquant peut avancer avec un poids en moins sur les épaules : il ne sera pas LA raison d'un potentiel échec de la bande à Didier Deschamps. " Il y a beaucoup de joie, de fierté, savourait-il au micro de beIN Sports. Je pense que tout le monde l'attendait. Il y avait cette pression sur moi, venant de tout le pays. [...] Donc aujourd'hui, ça fait plaisir de marquer et d'être qualifiés. "

Les Bleus résistent au piège portugais et terminent premiers

Karim Benzema s'est donc déchargé d'un premier sac au point de penalty, après l'accrochage entre Semedo et Mbappé dans la surface. Un exercice qui aurait pu être un sujet de controverse, puisque chasse gardée d'un Griezmann avant qu'il ne souffre d'un récent manque de réussite, puis convoité par Kylian Mbappé avant la compétition, mais dont il a hérité malgré son échec récent en préparation face au pays de Galles. " Il n'y a pas eu besoin de discuter pour savoir qui allait tirer, il n'y a pas d'ordre entre nous, détaillait-il. J'avais confiance en moi alors je m'en suis chargé. " Et cette fois, face au virage français, l'ancien Lyonnais Lire la suite de l'article sur SoFoot.com