Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Bompastor 2023 : Make OL Great Again
So Foot06/05/2021 à 13:00
Temps de lecture: 2 min

Bompastor 2023 : Make OL Great Again

Bompastor 2023 : Make OL Great Again

Le saut dans le grand bain a été plus rapide que prévu. Première femme à entraîner l'Olympique lyonnais à la suite du limogeage de Jean-Luc Vasseur, Sonia Bompastor s'est engagée avec son ancien club jusqu'en 2023. Sa mission : redonner à cette équipe une identité claire, ainsi que des titres, à commencer par celui de champion de France. Un défi à la hauteur de la joueuse qu'elle a été, latérale admirée et leader respectée.

"Tu as vu le reportage sur OLTV ? Élodie Thomis interviewe Sonia et lui dit : "J'espère que tu ne seras pas aussi exigeante que tu pouvais l'être." Elles se sont regardées, elles ont juste rigolé. Parce que tu sais très bien que l'exigence fait partie de son ADN." Pedro Bompastor parle en connaissance de cause, lui dont les petits matchs avec sa sœur avaient toujours du mal à se finir. "Avec quatre ans d'écart, j'avais le dessus au niveau athlétique, mais elle ne lâchait jamais. Elle n'a jamais aimé perdre, elle s'arrangeait toujours pour que les choses tournent à son avantage." Le quadragénaire est depuis toujours aux premières loges pour suivre l'évolution de celle qui a débuté à l'US Mer, et qui a aujourd'hui un stade à son nom à Blois. Encore maintenant, c'est d'un œil particulièrement attentif qu'il a assisté à sa prise de fonction sur le banc de l'OL.

"Elle a touché au tennis de table et à différents sports, mais on sentait très clairement que le football prenait une place prédominante, et ses qualités intrinsèques faisaient qu'elle avait du potentiel."Son frère

Une nomination qui n'étonne pas grand-monde tant Sonia Bompastor a démontré au fil des années qu'elle avait le cuir épais. Déjà petite, dans le Loir-et-Cher, elle se plaisait à ringardiser ceux qui la sous-estimaient. "Elle a touché au tennis de table et à différents sports, mais on sentait très clairement que le football prenait une place prédominante, et ses qualités intrinsèques faisaient qu'elle avait du potentiel, raconte son frère. Très souvent, elle venait voir mes matchs, et moi les siens. Quand l'équipe adverse arrivait, il y avait des réflexions comme : "Tiens, il y a une fille en face, ça va être beaucoup plus simple." La rencontre se disputait, et en général, ils retenaient son Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer