Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Benjamin Epps : "Je me prenais pour Ruud van Nistelrooy"
information fournie par So Foot12/09/2021 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Benjamin Epps : "Je me prenais pour Ruud van Nistelrooy"

Benjamin Epps : "Je me prenais pour Ruud van Nistelrooy"

Libreville, Johannesbourg, Montpellier, Bar-le-Duc. Peu importe d'où (re)vient Benjamin Epps, la réalité est là : en 2021, le Gabonais fait partie des rappeurs francophones les plus excitants du circuit. Celui qui est tombé amoureux du foot en 2002 grâce à Hidetoshi Nakata glisse naturellement quelques références plutôt sorties des sentiers battus dans ses textes : du préparateur physique du Bayern à Rashidi Yekini en passant par les matchs de la Lazio. Entretien avec un homme qui prévient : "Le meilleur rappeur de France est pygmée."

Comment t'est venue l'idée d'appeler un morceau " Zidane en 2006 " ?
En 2006, Zidane est critiqué par les Espagnols parce qu'il vient de prendre sa retraite, et face à eux en Coupe du monde, il sort une masterclass . Sur un passement de jambes, il prend à contre-pied Casillas. Et derrière, il fait un grand match face au Portugal en demi-finales, et une grande finale lors de laquelle il se passe ce dont tout le monde se souvient. Il sort à cause de son coup de tête. J'ai trouvé ça emblématique. C'était l'image que je voulais mettre dans la tête des gens. Zidane en 2006, c'est le contraste.

Tu aimes bien les histoires qui se finissent mal ?
Exactement. J'aime bien le sang.

À l'époque, la France se divisait en deux camps : celui de ceux qui trouvaient son geste intolérable, et celui de ceux qui trouvaient ça génial...
Mais c'était génial ! Même si avec la Coupe du monde à la clé, ça aurait été le top du top. Zidane, c'est un artiste. Il fallait qu'il quitte la scène sur un truc tragique. C'est ce que je retiens de Zidane en 2006.

Vidéo

Quel est le lien entre cet acte et ta musique ?
C'est que les gens aiment Zidane, mais que finalement, il ne contente pas tout