Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Avec son doublé à Munich, on le sait : Mbappé sait voyager
So Foot07/04/2021 à 23:50
Temps de lecture: 2 min

Avec son doublé à Munich, on le sait : Mbappé sait voyager

Avec son doublé à Munich, on le sait : Mbappé sait voyager

Après sa masterclass contre le Barça au Camp Nou le 16 février, Kylian Mbappé a une nouvelle fois été le grand bonhomme de la victoire du PSG sur le terrain du Bayern, ce mercredi soir (2-3). Aligné en pointe en l'absence d'Icardi, le Parisien a inscrit un doublé, ses sept et huitième buts de la saison en Ligue des champions. Et a fait passer Manuel Neuer pour un vulgaire gardien de Ligue 2.

Kylian Mbappé, c'est comme Frédéric Lopez : un type qui adore les rendez-vous en terre inconnue. L'Etihad et le Signal Iduna Park avec Monaco ? Ses jardins. Old Trafford en huitèmes de finale aller en 2018 avec le PSG ? Le théâtre de ses rêves. Sa première au Camp Nou ? Triplé. Il était donc absolument évident que ce mercredi soir, alors que le PSG retrouvait le Bayern Munich en quart-de-finale aller de la Ligue des champions pour un remake de la dernière finale de C1, la grenouille de Bondy allait briller. Aligné en pointe, avec Neymar, Draxler et Di María derrière lui pour distribuer les caviars comme des journaux gratos à la sortie du métro parisien, Kyky n'avait plus qu'à allumer les réacteurs et à transformer les ballons qui arrivaient de derrière. Ça n'a pas loupé : une première banderille à la 3e minute de jeu, puis une deuxième en fin de match pour offrir la victoire au PSG. Ici, c'était Kyky.

Un Mbappé comme en Russie


Kylian Mbappé a passé le match archétypal du neuf un peu isolé : très peu de ballons touchés (26, le plus faible total côté parisien à l'exception des entrants), pas beaucoup de dribbles tentés ni réussis (un seul réussi pour quatre tentés, pour les férus de statistique), mais une efficacité hors du commun, avec deux buts sur ses deux seuls tirs du match. Kylian était dans tous les bons coups ce soir, élément essentiel de la stratégie de Mauricio Pochettino consistant à subir sans rompre derrière pour envoyer ses meilleures contre-attaques. Un plan de jeu hautement faillible que l'efficacité clinique de Mbappé a permis de transformer en crime parfait : dès la troisième minute, il proposait dans la profondeur une solution parfaite à Neymar, parti en contre, et poussait Neuer à la faute. Avec un peu de réussite, forcément, mais aussi un flair qu'il a montré durant tout le match. À la 12e, il était encore toutes voiles dehors, mais hors-jeu, pour lancer une offensive qui s'est terminée par un but refusé Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer