Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Auxerre : Furlan, mais sûrement
information fournie par So Foot14/05/2022 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Auxerre : Furlan, mais sûrement

Auxerre : Furlan, mais sûrement

Il y a neuf ans, le PSG gagnait son premier titre sous l'ère qatarie. Il y a neuf ans également, Jean-Marc Furlan remportait son dernier match de Ligue 1. Depuis, à défaut d'avoir performé dans l'élite, le Girondin a confirmé son rôle de spécialiste en matière de promotion. La preuve : il pourrait, dès ce samedi, en acter une cinquième en Ligue 1 dans sa carrière d'entraîneur.

Casquette à l'envers vissée sur sa chevelure blanchissante, lunettes de soleil et verlan maîtrisé comme personne - Birama Touré, son "stre-mon" , en témoignera - : Jean-Marc Furlan vit avec son temps. "C'est marrant de voir ce décalage. Je me rappelle, quand il est venu à Troyes, il arrivait tout juste de Libourne-Saint-Seurin, il avait le bob, dans un autre style " , se rappelle avec amusement Benjamin Nivet. En somme, difficile de donner ses 64 printemps à Jean-Marc Furlan, coach de l'AJ Auxerre depuis trois saisons désormais. Mais justement, ce temps, JMF sait l'apprivoiser. Car en trois ans, il a réussi à transformer cette AJA, un club qui risquait de tomber dans l'anonymat de la Ligue 2, en un candidat sérieux à la montée. Comme il l'avait promis.

Nivet : " Je me suis éclaté " avec Furlan


Cette attraction récurrente entre Furlan et la course au podium ne se restreint pas au championnat de Ligue 2, même si c'est bien sûr dans l'antichambre de la Ligue des talents que le fantasque entraîneur a passé la majorité de sa carrière de technicien. À l'orée du nouveau millénaire, lors de ses débuts dans la profession à Libourne, après avoir entraîné les catégories de jeunes du club, Jean-Marc Furlan fait de ce modeste club aquitain une surprenante équipe de troisième division. Sous ses ordres, le club monte en CFA (l'ex-National 2), puis en National. En parallèle, les Pingouins réalisent quelques performances retentissantes en Coupe de France. Le club girondin devient un habitué des 32 es de finale de la Vieille Dame et réussit même de sacrés coups d'éclat, avec en tête d'affiche, celui de 2003 : l'élimination de l'Olympique lyonnais de Grégory Coupet, Patrick Müller, Sidney Govou et consorts, champions de France en titre.



La réputation qu'a Jean-Marc Furlan, selon laquelle il prône un jeu offensif et encourage la prise de risques, ne date pas non plus de la dernière pluie. Dès que Troyes lui donne en 2004 la chance de se frotter au monde professionnel, l'ancien défenseur central rafle le titre de meilleur entraîneur de Ligue Lire la suite de l'article sur SoFoot.com