Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Auto : la saga Lotus en 5 dates clés
Webedia23/06/2017 à 15:49
Temps de lecture: 2 min

Auto : la saga Lotus en 5 dates clés (Crédits photo : Adobe Stock)

Auto : la saga Lotus en 5 dates clés (Crédits photo : Adobe Stock)

Si Lotus n'a pas l'aura de Ferrari ou Porsche, la marque occupe tout de même une belle place dans le cœur des amoureux de performances automobiles. Sous l'impulsion de son fondateur, Colin Chapman, le constructeur britannique a longtemps su entretenir un lien étroit entre la compétition et la conception de voitures de série uniques. Nous vous proposons de revenir sur l'histoire de Lotus en cinq dates clés.

1952 : la création de Lotus Engineering

Ingénieur aéronautique au sortir de la Seconde guerre mondiale, Anthony Colin Bruce Chapman, plus connu sous le nom de Colin Chapman, est aussi un mordu de course automobile. Il commence donc à modifier des Austin Seven pour assouvir sa passion, et donne naissance à la Lotus Mark 1 (ou Mk1) en 1948, puis à la Mk2 en 1949 et à la MkIII en 1951. Les performances de ces voitures impressionnent et il se met à en assembler pour quelques clients. En 1952, il crée officiellement la société Lotus Engineering, dont le succès le pousse à fonder Lotus Cars, afin de fabriquer des voitures en série.

1957 : le lancement de la légendaire Lotus Seven

La Lotus Seven est le premier grand succès du constructeur anglais. Il faut dire que ce bolide procure des sensations inégalables, au point qu'il est toujours produit de nos jours sous la marque Caterham. Parmi les modèles cultes de Lotus, elle sera suivie de l'Elan (1962) et de l'Elise (1995), toutes deux produites à plus de 10 000 exemplaires.

1963 : le premier titre en Formule 1

En 1957, Colin Chapman monte le Team Lotus, imaginé pour la course automobile. Six ans plus tard, cette initiative est couronnée de succès avec un doublé en championnat du monde de Formule 1. Le pilote britannique Jim Clark remporte la couronne mondiale et Lotus domine le classement des constructeurs. C'est le début d'une série de sept titres constructeurs et de six titres pilotes, tous glanés entre 1963 et 1978.

1982 : le décès de Colin Chapman

En 1982, Lotus perd son fondateur, qui périt d'une attaque cardiaque dans son château de Ketteringham Hall. Cet événement marque la fin de l'âge d'or du constructeur dans la course automobile. Depuis, elle n'a plus jamais joué les premiers rôles sur les circuits.

2017 : le rachat par Geely

Malgré l'intérêt de PSA, Geely devient, en mars 2017, actionnaire majoritaire de Lotus avec 51% des parts (et de sa maison mère Proton avec 49,9% des parts). Au vu de la renaissance de Volvo depuis que la marque est passée dans le giron du groupe chinois, ça a tout d'une bonne nouvelle pour le constructeur britannique. Il devrait conserver son indépendance, et donc son ADN, tout en profitant de la puissance de Geely pour travailler avec des finances stables. Ça tombe bien, Lotus est à un tournant de son histoire, car la marque prépare le renouvellement de son modèle historique, l'Elise, à l'horizon 2020.

Les Risques en Bourse

Fermer