Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Auto : 2016, un excellent cru pour le marché français
Webedia05/01/2017 à 07:30
Temps de lecture: 2 min

Auto : 2016, un excellent cru pour le marché français (Crédits photo : Adobe Stock)

Auto : 2016, un excellent cru pour le marché français (Crédits photo : Adobe Stock)

C'est l'heure du bilan et on se doit de constater que l'année 2016 n'a pas été rose pour tout le monde. Entre la guerre en Syrie et ses conséquences, le Brexit ou les effets du changement climatique (sans parler des nombreuses disparitions parmi les stars de la musique), les catastrophes se sont enchaînées ces douze derniers mois. Pourtant, sur la planète automobile, 2016 restera dans les mémoires comme un excellent cru. En France, les ventes de voitures neuves ont atteint leur plus haut niveau depuis 2011, avec plus de deux millions d'immatriculations recensées par le Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA). Nous vous proposons de revenir en détail sur les bons chiffres de l'année écoulée.

Renault domine le marché français

En 2012, le nombre de voitures neuves vendues en France est passé sous le seuil symbolique des deux millions, ce qui n'était plus arrivé depuis 1998. Le marché automobile français a ensuite entamé une véritable traversée du désert, avec des chiffres inférieurs à 1,8 million d'immatriculations en 2013 et 2014. Après une embellie en 2015, ponctuée par une hausse des ventes de voitures neuves de 6,8%, l'année 2016 semble marquer le retour à la normale. Sur les douze derniers mois, le CCFA a comptabilisé 2 015 193 immatriculations, ce qui constitue une hausse de 5,1% par rapport à l'an dernier. Logiquement, ce sont les marques françaises que l'on retrouve en tête des ventes sur le marché hexagonal. Parmi elles, c'est Renault qui tire son épingle du jeu avec un bilan positif en 2016. La marque au losange a enregistré une hausse de ses ventes de 7% et place la Clio au sommet des ventes en France pour la sixième année consécutive. Au total, en comptabilisant la croissance de Dacia (13,4%), le groupe Renault progresse de 8%. De son côté, PSA peut se targuer d'être le premier groupe automobile de France avec 27,7% de parts de marché. Mais contrairement à la plupart de ses concurrents, ses ventes n'ont pas augmenté en 2016. Elles ont stagné grâce aux bons chiffres de Peugeot, et ce malgré les reculs de Citroën et de DS.

Le diesel toujours en recul

Du côté des marques premium, c'est la "Sainte-Trinité allemande" qui domine les débats. Audi, Mercedes-Benz et BMW affichent toutes les trois une croissance à deux chiffres. C'est la marque aux anneaux qui domine le bal. Elle figure en 10e position toutes marques confondues avec 64 686 unités vendues (+10%), devant Mercedes-Benz, 12e avec 62 060 immatriculations (+12%) et BMW, 13e avec 60 521 véhicules écoulés (+13%). Très loin derrière, Volvo et Alfa Romeo s'en tirent bien également. Le constructeur suédois enregistre une hausse de 12%, avec 15 599 unités vendues, tandis que son homologue italien sort doucement la tête de l'eau avec une croissance de 15% (7 334 immatriculations). Si l'on rentre un peu plus dans le détail, on se rend compte que les motorisations diesel continuent de reculer au profit de l'essence. Elles ne représentent plus que 52,1% des ventes, contre 73% en 2012. Certes, ce phénomène a été renforcé par le Dieselgate, mais il n'est pas nouveau. Les voitures diesel font notamment les frais de leur prix élevé à l'achat et de leur mauvaise réputation auprès des défenseurs de l'environnement. De leur côté, les voitures hybrides régressent légèrement (2,9% de parts de marché en 2016 contre 3,2% en 2015), tandis que les véhicules électriques restent marginaux, avec à peine 1% des immatriculations.

Les Risques en Bourse

Fermer