Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Auteur d'un triplé face à Angers, Arkadiusz Milik fait rêver l'OM !
So Foot17/05/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Auteur d'un triplé face à Angers, Arkadiusz Milik fait rêver l'OM !

Auteur d'un triplé face à Angers, Arkadiusz Milik fait rêver l'OM !

Étincelant et auteur d'un triplé face à Angers (3-2), Arkadiusz Milik vient de composter à 99% le ticket envoyant l'OM en Ligue Europa la saison prochaine. Et si c'était ça finalement, le job d'un "grantatakan" ?

Au coup de sifflet final d'un Marseille-Angers riche en rebondissements, à moitié débraillé dans les tribunes du Vélodrome, Pablo Longoria est sur une autre planète. Le président de l'OM a beau avoir déjà passé 34 ans sur Terre, les êtres vivants l'ayant rendu aussi heureux le temps d'une heure et demi se comptent sur les doigts d'une main. Allez, il y a peut-être eu dans le lot une ou plusieurs femmes, un ou plusieurs hommes, un ou plusieurs animaux de compagnie... et encore. Ce qui est sûr, c'est que le successeur de Jacques-Henri Eyraud va rêver plus d'une fois dès cette nuit du dégradé à blanc d'Arkadiusz Milik. Car le Polonais, aussi glaçant que bien coiffé, vient de réussir là où Dario Benedetto et toute la clique post André-Pierre Gignac a échoué : peser dans la balance pour réellement peser dans le futur européen de l'OM sur une saison. Avec, cerise sur le gâteau, le talent pour dessiner en prime des sourires dans les rangs d'une direction marseillaise qui n'en a pas souvent eu l'occasion cette saison.

Mother's Milik


Dans une interview à L'Équipe, Milik déclarait qu'il voulait "que l'on se souvienne (de lui) à Marseille." Ce que le bomber prêté par le Napoli ne savait pas en revanche, c'est qu'en face, le club de la préfecture du Maine-et-Loire allait devoir vivre un cauchemar par sa faute lors d'un multiplex du dimanche soir. À trois reprises donc, l'international polonais s'est moqué de la calvitie précoce du pauvre Paul Bernardoni dans trois positions différentes : de la tête et de près pour l'ouverture du score, d'une roublardise glissée entre les canes du portier angevin au retour des vestiaires et enfin sur un penalty clinique au bout du temps additionnel. Un drame en trois temps pour la bande à Stéphane Moulin qui n'avait déjà plus grand-chose à jouer en Ligue 1, hormis réussir les adieux de son coach historique dans une semaine à domicile face au LOSC. Mais pour l'OM en revanche, ce premier triplé de Milik dans le championnat de France place le club olympien en position de valider sa place en C3 si Lens ne s'impose pas sur un score fleuve face à Monaco ou alors à la faveur Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer