Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Armand Laurienté, à point nommé
So Foot22/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Armand Laurienté, à point nommé

Armand Laurienté, à point nommé

Auteur d'un bonbon hors norme sur coup franc dimanche à Nantes (1-1), Armand Laurienté (22 ans) est actuellement l'homme qui fait gagner des points au FC Lorient. Et ça ne semble être qu'un début.

Dans un monde normal, la bastos envoyée par Junior Sambia qui a laissé Benoît Costil de marbre, dimanche après-midi à la 35e minute de Montpellier-Bordeaux, aurait fait office de pion de l'après-midi, sans grande contestation possible. Mais puisque la Ligue des talents avait décidé de nous en mettre plein les mirettes, l'éclair du Montpelliérain a été suivi une heure plus tard par un autre coup franc, tout simplement stratosphérique, lâché par Armand Laurienté à quelques secondes du coup de sifflet final à la Beaujoire. Assez irréel pour que l'on ne parle plus que de celui-ci ce matin. Une prise de responsabilité à la 87e minute, une grosse louche de culot pour prendre son élan à 39 mètres, un ballon flottant avec délicatesse dans le ciel nantais, une altitude maximale de 5,70m, une lucarne d'Alban Lafont récurée et, passé toutes ces émotions, un point importantissime arraché par les Merlus en Loire-Atlantique (1-1), grâce à cette inspiration du si bien nommé. Plus de doutes : ce bonhomme de 22 ans a quelque chose de spécial. Et si l'on parle de lui, ce n'est plus (seulement) pour son patronyme.

Déjà un spécialiste de l'exercice


"Au début, je la vois partir dans les tribunes, a avoué l'homme du match au micro de Canal+ au sujet de son chef-d'œuvre. Au dernier moment, elle redescend et ça fait du bien à l'équipe. Il y a eu une période où je m'entraînais souvent sur coup franc, mais je n'ai pas envie de perturber le geste, donc j'en fais un peu moins." À l'image de sa belle première tentative à la demi-heure de jeu ou de son missile sur coup de pied arrêté qui avait rendu Jessy Moulin groggy lors de la 27e journée, l'ancien Orléanais touche sa bille dans l'exercice. Mais c'est loin d'être la seule arme dans sa panoplie, dont il fait étalage cette saison dans son couloir, à base notamment de coups de rein, de cassages de lignes et de grandes chevauchées.

Depuis un mois, l'ailier a même décidé de prendre la lumière sur les feuilles de stats : fin Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer