Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alphonse Tchami : "Quand tu joues avec Diego Maradona, tu flippes !"
So Foot30/11/2020 à 06:00
Temps de lecture: 1 min

Alphonse Tchami : "Quand tu joues avec Diego Maradona, tu flippes !"

Alphonse Tchami : "Quand tu joues avec Diego Maradona, tu flippes !"

Sur son profil Whatsapp, une photo de lui et de Diego Maradona sous le maillot de Boca Juniors. L'attaquant camerounais Alphonse Tchami, 49 ans et premier joueur africain subsaharien à s'exiler en Argentine, a évolué avec El Diez pendant presque deux ans entre 1995 et 1997. Il en conserve, évidemment, de nombreux souvenirs qu'il raconte.

Quelle a été votre réaction, en apprenant le décès de Diego Maradona ?
Je suis triste. C'est un joueur extraordinaire, un des meilleurs de l'histoire du football, qui vient de nous quitter. Soixante ans, c'est jeune... C'est trop tôt. Évidemment, on peut se dire qu'il aurait pu vivre encore longtemps s'il avait fait moins d'excès. Mais il aimait la vie, il aimait la fête. Est-ce que Diego Maradona était fait pour mener une existence tranquille ? Je ne pense pas...

Maradona se serait " laissé mourir " selon son ancien agent

Vous avez quitté le Cameroun à vingt-deux ans, en 1992, pour signer à Vejle BK (Danemark). Quand vous jouiez au Cameroun à Unisport Bafang et même plus jeune, que représentait Maradona au pays ?
On le voyait comme une icône, un génie. Dans les années 1980, on ne voyait pas autant de matchs à la télévision qu'aujourd'hui, et tout le monde n'avait pas la télé à la maison. Il n'y avait pas Internet, mais on arrivait à le voir jouer de temps en temps. Notamment lors de la Coupe du monde 1986. Moi, je suis devenu supporter de Naples à partir du moment où il y a joué. Ce qui nous plaisait, en plus de son talent ou de sa technique hors norme, c'est qu'il venait d'un milieu très pauvre et qu'il avait appris le foot dans la rue. Comme beaucoup d'Africains, en fait. Et que grâce à son talent, mais aussi à son travail, il est devenu un footballeur fantastique. On s'identifiait à lui pour ces raisons.

"Il n'avait plus le physique d'avant, mais sa technique était intacte. C'était impressionnant, il avait une main à la place du pied."
Vous avez signé, après Vejle et un passage à Odense, à Boca Juniors en 1995. Peu de temps avant le retour de Maradona à la Bombonera.
À l'époque, Boca était une équipe avec beaucoup de jeunes. Verón, Basualdo, Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer