Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alfredo Morelos, le Buffalo brille
So Foot18/04/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Alfredo Morelos, le Buffalo brille

Alfredo Morelos, le Buffalo brille

Déjà assurés du titre national, les Rangers ont rendez-vous avec le Celtic ce dimanche en huitièmes de finale de la Coupe. Sur la route conduisant au doublé, les Gers seront menés par Alfredo Morelos. Dans l'ombre de ses compatriotes Radamel Falcao, Duván Zapata et Luis Muriel, l'attaquant de 24 ans fait peu à peu son trou en Europe, malgré ses problèmes de discipline. Que de chemin parcouru depuis l'époque où il capturait des iguanes dans la jungle.

"J'ai soutenu Alfredo plus que de raison et je ne peux plus le faire. Il sera puni en interne pour cela. Je vais recommander au conseil d'administration qu'il soit sanctionné d'une semaine de salaire et que l'argent aille aux supporters qui ont accompagné l'équipe, puisque ce sont eux, comme ses coéquipiers, qui sont pénalisés." Nous sommes en mars 2019, et Steven Gerrard en a gros sur la patate. Ses Rangers viennent de perdre le Old Firm face au Celtic après avoir vu Alfredo Morelos récolter un énième carton rouge pour un coup de coude volontaire, précipitant la chute des siens. Le buteur en série colombien marche pourtant sur l'eau, lui qui terminera cette saison-là meilleur réalisateur d'Écosse avec dix-huit pions malgré ses nombreuses suspensions. Car c'est bien là que le bât blesse. Depuis son arrivée dans le nord du Royaume-Uni, Morelos collectionne autant les buts que les cartons : 48 jaunes et 7 rouges au total pour le natif de Cereté, dans la jungle colombienne. Un garçon pourtant décrit partout où il est passé comme gentil, attentionné, et toujours très proche de sa région natale.


La tête dans les iguanes


Retour en 2012. Le petit Alfredo a 16 ans quand il quitte le nord-ouest de la Colombie, pour rejoindre l'un des principaux clubs du pays : l'Independiente Medellín. C'est là que ce garçon issu d'une famille modeste fera ses premiers pas dans le monde professionnel, lui qui dès l'âge de 8 ans partait escalader les arbres dans la jungle en chasse d'iguanes femelles prêtes à pondre avant d'observer sa mère préparer une soupe à partir des œufs. Le moyen pour le seul fils de la famille d'aider son père, vendeur de fruits ambulant, à subvenir aux besoins du foyer. Des origines qui font la force de Morelos, qui continue de rentrer au bercail à la moindre occasion. Surtout quand la vie le confronte à une première épreuve des plus douloureuses. Alors que l'adolescent vient de rejoindre la deuxième Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer