Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Alexandre Ramalingom : " Voir Canet sortir l'OM, ça fait rêver "
So Foot05/04/2021 à 14:00
Temps de lecture: 2 min

Alexandre Ramalingom : " Voir Canet sortir l'OM, ça fait rêver "

Alexandre Ramalingom : " Voir Canet sortir l'OM, ça fait rêver "

Après avoir éliminé sept clubs à sa portée, revoilà le CS Sedan Ardennes en huitièmes de finale de la Coupe de France. Seize ans ont passé depuis leur dernière finale dans la compétition, et les Ardennais se mettent à nouveau à rêver. Mais cette fois-ci, les pensionnaires du National 2 feront office de petit poucet contre le SCO d'Angers. Dans ce début d'épopée, Alexandre Ramalingom y est pour beaucoup avec ses dix buts. Entretien avec le néo-international malgache des Sangliers.

Comment le groupe vit ce beau parcours en Coupe de France ?
Très bien ! C'est toujours plaisant de faire un parcours en Coupe de France, surtout que ça faisait longtemps que le club n'était pas arrivé en huitièmes de finale (depuis 2009, NDLR). Et puisque le championnat est arrêté, c'est la seule compétition qu'on peut jouer, donc on profite à fond.

"On va se mesurer à une Ligue 1, donc il faut profiter et ne pas se poser de questions. Si on est éliminés, tant pis."

Justement, est-ce qu'il y a une peur que la saison se termine à chaque tour de Coupe de France ou il y a plutôt une motivation supplémentaire avec l'envie que ça continue ?
On est en huitièmes de finale malgré toutes les Ligue 1 ou Ligue 2 qui sont sorties, c'est déjà beau d'y être arrivés. On va vivre le moment, et ne pas penser à l'après. On va se mesurer à une Ligue 1, donc le top. Il faut profiter, et ne pas se poser de questions. Si on est éliminés, tant pis. Mais si on crée l'exploit, tant mieux.



Tu en es déjà à dix réalisations dans la compétition depuis votre entrée en lice au quatrième tour, la coupe est devenue ton jardin ?
Non, pas du tout. C'est un travail d'équipe, et c'est grâce à mes partenaires que je peux me retrouver devant la cage pour marquer.

Quelle a été la réaction de l'équipe, à l'issue du tirage au sort pour les huitièmes ?
On a regardé le tirage tous ensemble, et on n'avait pas forcément de préférence. Mais on savait qu'en arrivant en huitièmes, ça se resserrait. Donc qu'à un moment donné, il allait y avoir un gros pour nous. Angers, c'est un gros morceau. Mais sur un match, tout est possible.

La joie de nos

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer