Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Afrique : Comment Infantino a imposé Patrice Motsepe à la présidence de la CAF
So Foot12/03/2021 à 06:00
Temps de lecture: 2 min

Afrique : Comment Infantino a imposé Patrice Motsepe à la présidence de la CAF

Afrique : Comment Infantino a imposé Patrice Motsepe à la présidence de la CAF

Au départ, ils étaient cinq à viser la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), dont l'élection aura lieu ce vendredi 12 mars. Mais Gianni Infantino, le tout-puissant patron de la FIFA, a décidé de prendre les choses en main, en imposant le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe, lequel sera élu, pépère, à Rabat, avec un score à la nord-coréenne.

Ce sacré Gianni Infantino a réinventé, pour l'élection à la présidence de la CAF, le bon vieux système du candidat unique, qui a fait le bonheur de tant de chefs d'États africains. Le big boss du football mondial, avec cet humour teinté de cynisme qui fait son charme, niera jusqu'à son dernier souffle s'être mêlé de l'élection du président de la CAF. Il l'a encore répété, le 5 mars dernier, lors d'une conférence de presse de l'International Board. Et il le redira, à chaque fois qu'un journaliste un brin soupçonneux lui posera la question. Le Valaisan se contentera juste de rappeler qu'il n'a d'autre but que d'aider le football africain à se développer.

Le vendredi 12 mars, le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe (59 ans) sera donc le seul candidat en lice. Le président du club de Mamelodi Sundows, qui a fait fortune dans le secteur minier, pèse 2,150 milliards d'euros, un petit pécule faisant de lui le troisième homme le plus riche de son pays. Il était, aux yeux d'Infantino, "the right man at the right place" pour succéder au Malgache Ahmad Ahmad. "Infantino souhaite, pour la CAF, un président n'ayant pas de lien avec la gouvernance précédente. Motsepe a un profil de businessman, de bon gestionnaire, capable de sortir l'instance d'une situation financière difficile, et dont l'image n'est pas bonne ", estime Salif Bictogo, le président du Stella Club d'Adjamé (Ligue 1 ivoirienne).

"Quand on dit conseiller spécial du président, on parle officiellement de celui de la CAF. Officiellement, car Anouma aura plus vite fait de discuter directement avec Infantino."Un dirigeant d'une fédé ouest-africaine

La grande sauterie de Rabat


Tout s'est joué à Rabat, les 27 et 28 février dernier, lors d'une réunion au sommet organisée par Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), avec le soutien de l'Égypte. Infantino avait envoyé dans la capitale du Royaume Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer