Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Abdelhamid : "Ce geste sur les salaires, c'est juste logique "
So Foot10/02/2021 à 14:30
Temps de lecture: 2 min

Abdelhamid : "Ce geste sur les salaires, c'est juste logique "

Abdelhamid : "Ce geste sur les salaires, c'est juste logique "

Dans une lettre ouverte publiée lundi, les joueurs du Stade de Reims ont annoncé baisser leur salaire jusqu'au moins de juin. Capitaine rémois et expert comptable de formation, Yunis Abdelhamid revient sur ce beau geste et les négociations qui l'ont précédé.

Tu es le capitaine d'un vestiaire qui a unanimement accepté de baisser ses salaires jusque juin. Pourquoi avoir fait ce geste ?
Parce qu'on ne pouvait pas nier la réalité qui nous entoure. On est footballeurs, mais quand on entend tout ce qu'il se passe avec la crise sanitaire, la crise économique, le fait de jouer à huis clos, l'histoire de Mediapro et des droits TV... On prend conscience que cette année il y a un gros manque à gagner pour le club, et surtout, que cela met le club en difficulté. On a eu une réunion avec les dirigeants et l'UNFP, où tout nous a été présenté en détail. On a compris que s'il n'y avait pas de changements, le club serait en difficulté.

"Je connais beaucoup de restaurateurs : on ne parle pas de joueurs là, mais de gens qui ont mis toute leur vie dans un projet, et qui se trouvent en difficulté. Quand tu vois ça, tu ne peux que prendre conscience de cette réalité, et agir."

Tu évoques la réunion d'il y a 15 jours, avec le président Caillot. Comment ça s'est passé ?
Ca a été très concret. Les chiffres ont été donnés en toute transparence, les pertes du club ont été expliquées. On ne nous a pas demandé de baisser le salaire juste comme ça pour le geste, il y a des éléments concrets derrière. Des éléments qui font que c'était naturel de baisser nos salaires. Agir autrement, ça aurait été de la mauvaise foi de notre part. C'était logique dans un club familial comme Reims.

Toi qui as connu la "vraie vie", ça t'a aidé à appréhender cette situation ?
Bien sûr. J'ai connu le monde du travail "normal", se lever pour faire des études, puis pour aller bosser. Et puis aujourd'hui autour de moi, dans ma famille, je vois des gens qui ne peuvent pas travailler. Ici à Reims je connais beaucoup de restaurateurs : on ne parle pas de joueurs là, mais de gens qui ont mis toute leur vie dans un projet, et qui se trouvent en difficulté. Quand tu vois ça, tu ne peux que prendre conscience de cette réalité, et agir. D'autant que nous, on est des privilégiés parce qu'on a la chance de Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Les Risques en Bourse

Fermer