Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

A quelles occasions porter la cravate ?
Partenaire26/05/2014 à 08:30
Temps de lecture: 3 min

Même si elle est tombée en désamour, la cravate reste incontournable à certaines occasions.

Même si elle est tombée en désamour, la cravate reste incontournable à certaines occasions.

Elle est longtemps restée l'accessoire indispensable de tous les gentlemen. Et si elle n'a pas perdu sa superbe d'antan, force est de constater qu'elle perd en nombre de fidèles, contrairement à son partenaire éternel le costume.

Nombreux sont ceux qui ont déclaré forfait devant la prétendue difficulté du noeud de cravate. Et si cela est parfaitement justifié dans des contextes décontractés, il est des situations où l'on ne peut y couper. Trêve de prétexte pour l'esquiver, la cravate reprend ses droits dans vos tenues formelles. Vous n'avez aucune obligation de la porter ultra-serrée, prête à vous étouffer à tout moment d'inattention de votre part ! Optez plutôt pour un modèle slim, résolument moderne, que vous nouez délicatement en laissant un peu de jeu, histoire de ne pas vous évanouir dans les cinq minutes qui suivent. . . Vous vous remercierez une fois coincé dans une pièce confinée où vous devrez garder bonne figure devant l'assemblée. Mais ne vous dites pas pour autant que, de toute manière, les cols de chemises se sont déjà clairement affranchi du dernier bouton. Ce n'est pas une excuse valable pour décliner la tendance à toutes les sauces. Vous pouvez d'ores et déjà laisser tomber vos projets d'exposer votre torsé épilé aux yeux de tous, quand vous portez le duo chemise-cravate. Cela ne fonctionne pas, au mieux vous auriez l'air négligé. Vous ne devez pas non plus retirer votre cravate, lorsque vous êtes en bonne compagnie, pour des raisons d'étiquette.

Gare au mauvais goût !

Tant que vous y êtes, exit les motifs ringards qui ont fait le bonheur des amateurs du look bariolé dans les années 1980. Vous la portez pour le petit plus chic qu'elle apporte à votre costume, pas pour imiter Jean-Claude Convenant. . . D'ailleurs, cela peut paraître évident, mais des crimes contre la mode commis tous les jours prouvent encore qu'il faut le rappeler : la cravate ne se porte qu'avec une chemise. Merci. Inutile d'essayer de la faire passer avec une chemisette, un polo, et encore moins un t-shirt. Son but premier étant de camoufler les boutons des chemises, la porter sur une pièce de tissu exempte de boutonnière ne présente aucun intérêt, et question style, on a connu mieux.
Inspirez-vous de la vague de cravate slim, amorcée par Hedi Slimane, du temps où il signait les costumes d'hommes chez Dior. Toujours chic, mais jamais guindé, vous adoptez un look qui se prête à tous les événements libellés " tenue correcte exigée". Entendez vernissages, inaugurations, openings de bars, cocktails mondains et soirées privées sur liste, exception faite des événements en plein air durant l'été. Il est à noter qu'elle est parfois de rigueur, comme c'est le cas à l'opéra, au sein des clubs de cigare et aux enterrements. Dans le cadre professionnel, les règles sont plus aléatoires, mais les milieux des affaires et de la finance y sont particulièrement attachés.
Faites-la passer du statut de pire ennemie à meilleure amie de vos événements formels et/ou raffinés. Mais sachez aussi vous laisser aller, quand la situation s'y prête, tombez la cravate pour une allure plus casual. Notamment au bureau, si vous n'êtes pas soumis à un code vestimentaire strict, supprimez-la de votre costume, pour un effet détendu immédiat. En revanche, elle sera la cerise sur le gâteau de votre tenue lors d'un entretien d'embauche. Attention si vous voulez faire l'impasse, cela peut faire la différence !

En bref, on peut la porter presque en toutes circonstances, tout est question de calibrage ! Et comme le dit l'adage : mieux vaut trop que pas assez. Dans le doute, le plus simple reste encore d'opter pour la cravate pour éviter les déconvenues.

Les Risques en Bourse

Fermer